Bichon Bolonais - Standard de race FCI 196

Bichon Bolonais - Standard de race FCI 196
© Shutterstock

Standard de race du Bichon Bolonais - Standard FCI N°196

Traduction : Iris Borianne. Langue faisant foi (EN).
Origine : Italie.
Date de publication du standard officiel en vigueur : 13.11.2015.
Utilisation : Chien de compagnie.

Classification fci

Groupe 9 Chiens d'agrément et de compagnie.
Section 1 Bichons et apparentés.
Sans épreuve de travail.

Bref apercu historique

Les origines du Bichon bolonais se confondent avec celles du Bichon maltais. En effet, ils sont tous deux les descendants d'un ancêtre lointain : le canes melitenses évoqué par Aristote (384-322 av. J.-C.) dans la littérature latine. Déjà connu à l'époque romaine, le Bichon bolonais fit pendant longtemps office de présent très apprécié dont se servaient les personnes influentes jadis. Ainsi, Cosme de Médicis (1389-1464) en emporta pas moins de huit à Bruxelles pour en faire cadeau à huit Belges issus de la noblesse. « Ces deux petits chiens sont le cadeau le plus royal qu'on puisse faire à un empereur », écrivit un jour Philippe II, roi d'Espagne, au Duc d'Este pour remercier ce dernier de lui avoir offert deux Bichons bolonais. La race apparaît par ailleurs dans les œuvres du Titien, de Pierre Brueghel dit « l'Ancien» et de Goya.

Aspect general

De petit format, trapu et compact, le Bichon bolonais est recouvert d'un poil blanc pur, long et duveteux.

Proportions importantes

Carré, avec un tronc dont la longueur est égale à la hauteur au garrot. La longueur de la tête atteint un tiers de la hauteur au garrot.

Comportement/caractere

Très tranquille, d'ordinaire assez indolent. Vif mais calme. Très fidèle à son maître et à son entourage.

Tete

Moyennement longue. Sa largeur, mesurée au niveau des arcades zygomatiques, est égale à sa longueur.

Region cranienne

Crâne

De forme légèrement ovoïde dans le sens sagittal, le crâne est quelque peu convexe sur les côtés et plutôt plat sur le dessus. Les os frontaux sont bien saillants. Les axes longitudinaux du crâne et du chanfrein sont parallèles et le sillon frontal à peine marqué, tout comme la protubérance occipitale. La longueur du crâne est à peine supérieure à celle du museau.

Stop

Assez prononcé.

Region faciale

Truffe

Située dans le prolongement du profil supérieur du museau. Vue de profil, la partie antérieure de la truffe est verticale. Elle est large et rigoureusement pigmentée de noir.

Museau

Sa longueur représente 2/5 de la longueur de la tête. Le profil supérieur du chanfrein est rectiligne et ses côtés parallèles, donnant à la partie antérieure du museau un aspect presque carré. La région sous-orbitaire est bien ciselée.

Lèvres

Les lèvres supérieures sont très peu développées en hauteur et ne recouvrent donc pas les lèvres inférieures. Le profil inférieur du chanfrein est défini par la mandibule.

Mâchoires/dents

Les mâchoires sont normalement développées et s'emboîtent parfaitement. Les dents sont blanches, bien alignées et fortes ; la denture est complète (un manque de PM1 ou de M3 est toléré) ; les incisives s'articulent en ciseaux, bien que l'on admette un articulé en pince.

Yeux

Insérés dans un même plan presque frontal ; bien ouverts et d'une taille légèrement supérieure à la normale ; l'ouverture palpébrale est arrondie ; les yeux ne doivent pas être proéminents ni laisser entrevoir la sclère. Le pourtour de l'œil est rigoureusement noir et l'iris ocre foncé.

Oreilles

Attachées haut, les oreilles sont longues et tombantes, mais assez rigides au niveau de leur point d'attache, de sorte que la partie supérieure externe de l'oreille se détache du crâne, ce qui a pour effet de donner l'impression que la tête est plus large qu'elle n'est réellement.

Cou

Dépourvu de fanon et aussi long que la tête.

Corps

Peut s'inscrire dans un carré. La longueur du tronc, mesurée depuis la pointe de l'épaule jusqu'à la pointe de la fesse, est égale à la hauteur au garrot.

Ligne du dessus

Le profil rectiligne du dos et celui, légèrement convexe, de la région lombaire, se fondent harmonieusement avec la ligne de la croupe.

Garrot

Très légèrement sorti de la ligne du dessus, avec des pointes d'omoplates sont bien écartées.

Dos

Rectiligne.

Rein

Court, solide et légèrement convexe.

Croupe

Très large et peu oblique.

Poitrine

Ample, descendue jusqu'aux coudes, avec des côtes bien cintrées et une hauteur atteignant presque la moitié de la hauteur au garrot. La pointe du sternum est peu saillante.

Ligne du dessous et ventre

La ligne du dessous suit le profil du sternum avant de remonter en pente douce vers le ventre.

Queue

Attachée dans le prolongement de la croupe, la queue est portée recourbée au-dessus du dos.

Membres

Membres anterieurs

Vue d’ensemble

Les membres antérieurs sont parfaitement d'aplomb et parallèles au plan médian du corps.

Epaule

La longueur de l'omoplate représente un quart de la hauteur au garrot. Oblique par rapport à l'horizontale et presque verticale par rapport au plan médian du corps. Elle peut se mouvoir facilement durant le mouvement.

Bras

Bien attaché au corps, avec une longueur presque égale à celle de l'épaule mais une obliquité moins prononcée.

Coude

Sur un plan parallèle au plan médian du corps.

Avant-bras

Aussi long que le bras et parfaitement vertical. métacarpe : vu de face, le métacarpe s'inscrit dans le prolongement vertical de l'avant-bras. vu de profil, il est légèrement oblique.

Pieds antérieurs

De forme ovale, avec de bons coussinets de couleur sombre et des ongles noirs très durs.

Membres posterieurs

Vue d’ensemble

Considérés dans leur ensemble et vus de derrière, les membres postérieurs doivent être parfaitement verticaux depuis la pointe de la fesse jusqu'au sol et parallèles entre eux.

Cuisse

Sa longueur vaut un tiers de la hauteur au garrot. La cuisse présente une obliquité de haut en bas et d'arrière en avant et est parfaitement parallèle au plan médian du corps.

Grasset (genou)

Ferme, pas très angulé.

Jambe

Plus longue que la cuisse.

Jarret

L'angle tibio-tarsien n'est pas très fermé.

Métatarse

La longueur mesurée depuis la pointe du jarret jusqu'au sol représente un peu moins d'un tiers de la hauteur au garrot.

Pieds postérieurs

Dotés des mêmes caractéristiques que les pieds antérieurs, mais moins ovales.

Allures

Dégagées et dynamiques, avec un port de tête altier et distingué.

Peau

Tendue et bien appliquée aux différentes parties du corps. La troisième paupière est rigoureusement pigmentée de noir.

Robe

Qualité du poil

Long sur tout le corps, de la tête jusqu'à la queue et de la ligne du dessus jusqu'aux pieds. Les poils se font plus courts sur le chanfrein. Le poil forme des mèches longues et régulières sur tout le corps. Il est assez redressé, c'est-à-dire qu'il ne retombe pas à plat le long du corps, et ne forme jamais de franges.

Couleur du poil

Blanc pur. On admet cependant les nuances ivoire très pâles.

Taille et poids

Hauteur au garrot

Mâles de 27 à 30 cm.
Femelles de 25 à 28 cm.

Poids

De 2,5 à 4 kg.

Defauts

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien.

  • Strabisme (le sujet louche).

Defauts graves

  • Divergence ou convergence prononcées des axes supérieurs longitudinaux du crâne et du chanfrein.
  • Chanfrein convexe (nez busqué).
  • Prognathisme inférieur.
  • Taille inférieure à 25 cm ou supérieure à 33 cm chez les mâles ; taille inférieure à 22 cm ou supérieure à 32 cm chez les femelles.

Defauts entrainant l’exclusion:

  • Chien agressif ou peureux.
  • Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique ou comportemental sera disqualifié.
  • Dépigmentation de la truffe.
  • Truffe d'une couleur autre que le noir.
  • Prognathisme inférieur très prononcé laissant entrevoir les dents et altérant l'aspect du museau.
  • Dépigmentation des paupières sur les deux yeux.
  • Œil vairon.
  • Anourie.
  • Brachyourie, tant congénitale qu'artificielle.
  • Toute couleur de robe autre que le blanc.
  • Taches ou mouchetures.

N.b.

  • Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.
  • Seuls les chiens sains et capables d’accomplir les fonctions pour lesquelles ils ont été sélectionnés, et dont la morphologie est typique de la race, peuvent être utilisés pour la reproduction.