Spitz De Norrbotten - Standard de race FCI 276

Spitz De Norrbotten - Standard de race FCI 276
© Shutterstock

Standard de race du Spitz De Norrbotten - Standard FCI N°276

Traduction : révision par iris borianne. langue faisant foi : (en).
Origine : suède.
Date de publication du standard officiel en vigueur : 28.07.2009.
Utilisation : Chien de chasse.

Classification f.c.i.

Groupe 5 Chiens de type Spitz et de type primitif.
Section 2 Chiens nordiques de chasse.
Avec épreuve de travail.

Bref apercu historique

Le Spitz de Norrbotten (du comté de Norrbotten au nord de la Botnie) est sans doute le descendant de petits Spitz de type Laika qui vivaient, dès les temps préhistoriques, avec les communautés de chasseurs du Cap Nord. La sélection naturelle, qui favorise les individus les mieux adaptés à leur environnement, a permis aux petits chiens de chasse de type Spitz de traverser les millénaires. Pour survivre dans les régions très hostiles du nord de la péninsule scandinave, les hommes devaient chasser pour se nourrir et s’habiller. Pendant des siècles, les précieuses fourrures de zibeline, d’hermine et autres peaux de martre constituèrent la seule monnaie d’échange valable. Aussi, lorsque les prix de la fourrure s’effondrèrent au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, il en alla de même de la popularité du Spitz de Norrbotten. La race disparut alors et plus aucun individu ne fut inscrit aux registres pendant de nombreuses années, ce qui conduisit le Kennel Club suédois (SKK) à déclarer la race comme éteinte.

Néanmoins, à peine dix ans plus tard, la nouvelle se répandit que des individus typiques de la race étaient employés comme animaux de compagnie et comme chiens de garde dans de petites propriétés de l’arrière-pays, dans le comté de Norrbotten. Les efforts dévoués de quelques personnes ont ainsi permis de préserver ce chien de chasse de type Spitz primitif. En 1967, le Spitz de Norrbotten était réinscrit au registre et un nouveau standard établi.

Aspect general

Petit chien du type Spitz, légèrement rectangulaire, très digne, avec des muscles puissants et bien développés. Il est attentif, portant haut la tête ; de caractère hardi, il est extrêmement agile. Le dimorphisme sexuel est clairement visible.

Comportement/caractere

Comme chien de chasse, le Spitz de Norrbotten doit se montrer attentif et courageux. Il est appliqué, plein d’allant, sûr de lui et bienveillant.

Bien qu’utilisé principalement pour la chasse aux grands coqs de bruyère (Grand Tétras et Tétras lyre), le Spitz de Norrbotten peut également être employé pour chasser les animaux à fourrure et les élans.

Tete

Forte et bien dessinée. Va en s’amenuisant progressivement vers la truffe tant de profil que vue du dessus.

Region cranienne

Crâne

Relativement large et plutôt plat. Le front est légèrement bombé.

Stop

Visible mais à peine marqué.

Region faciale

Truffe

Noire.

Museau

Sa longueur correspond à la moitié de celle de la tête ou lui est un peu inférieure. Va en s’amenuisant de façon visible vers la truffe, sans jamais être pointu.

Lèvres

Fines et bien adaptées.

Joues

Bien marquées.

Mâchoires/dents

Les dents et les mâchoires sont bien développées. L’articulé est en ciseaux.

Yeux

De taille moyenne, en forme d’amande et placés obliquement. De couleur brun foncé, ils sont brillants. Leur expression est calme, mais attentive.

Oreilles

Attachées haut, d’une grandeur un peu au-dessus de la moyenne et dressées. La peau du pavillon est dure et l’extrémité légèrement arrondie.

Cou

De longueur modérée, proportionné au corps, sec, musclé, légèrement galbé, porté haut.

Corps

Garrot

Bien visible (ou marqué).

Dos

Court, droit, fort, musclé et élastique.

Rein

Court et large.

Croupe

Modérément longue et large, légèrement inclinée, avec des muscles bien développés et fermes.

Poitrine

De profondeur modérée et longue, avec les dernières côtes bien développées. La profondeur vaut environ la moitié de la hauteur au garrot. Vue de face, la cage thoracique apparaît de forme ovale, avec un poitrail bien développé et bien marqué.

Devant de largeur normale.

Ventre

Vue de profil, la partie la plus basse de la cage thoracique est au niveau du coude ou juste au-dessous et se fond imperceptiblement dans la ligne abdominale. Le ventre est à peine levretté.

Queue

Attachée assez haut, portée haute en arc de cercle, mais enroulée de manière lâche, la pointe touchant le côté de la cuisse. Etendue, elle ne doit pas dépasser en longueur la pointe du jarret.

Membres

Membres anterieurs

Vue d’ensemble

Vus de face, les antérieurs ne sont ni trop étroits, ni trop larges ; ils sont droits et parallèles.

Epaule

Omoplates longues, larges et musclées, avec un garrot bien développé. Elle est bien attachée à la paroi thoracique et oblique.

Bras

De même longueur que l’omoplate, il forme un angle marqué. Bien développé et bien appliqué contre la cage thoracique, mais permettant néanmoins une action libre.

Coude

Tourné ni en dedans, ni en dehors.

Avant-bras

Droit, avec une bonne ossature et une musculature sèche, mais néanmoins souple.

Métacarpe

Fort. vu de profil, le métacarpe est légèrement fléchi.

Pieds antérieurs

Petits, solides, bien dirigés vers l’avant, avec des doigts bien serrés et bien cambrés ; les coussinets sont bien développés et fermes.

Membres posterieurs

Vue d’ensemble

Vus de derrière, les membres postérieurs sont parallèles.

Cuisse

De longueur proportionnée et formant presque un angle droit avec le bassin. Elle est fortement musclée.

Grasset

Solide, avec des angulations bien marquées.

Jambe

Elle forme un angle accusé avec la cuisse.

Jarret

Fort.

Métatarse

Sec, souple et plutôt long.

Pieds postérieurs

Petits, solides, bien dirigés vers l’avant, avec des doigts bien serrés et bien cambrés ; les coussinets sont bien développés et fermes.

Allures

Souples, libres et couvrant beaucoup de terrain. La ligne du dos reste ferme. Vus de face ou de derrière, les membres se meuvent dans des plans parallèles.

Robe

Qualité du poil

Poil double. Le sous-poil est fin et dense, le poil de couverture, dur, court, droit, plutôt couché et à longueur variable : le chanfrein, le haut du crâne, les oreilles et la partie antérieure des membres sont couverts de poil court ; autour du cou, sur la face postérieure des cuisses et sous la queue, le poil est plus long.

Couleur du poil

Blanc pur, avec des marques bien définies et bien réparties (couleur idéale : toutes les nuances de rouge et de jaune). Les marques au niveau du corps doivent être assez grandes. Les faces latérales de la tête et les oreilles doivent être colorées. On tolère les marques noires, toutes les nuances de fauve et d’agouti, bien que l’on préfère les couleurs préconisées par le standard.

Taille et poids

Hauteur au garrot

Hauteur idéale chez les mâles : 45 cm.
Hauteur idéale chez les femelles : 42 cm.

Tolérance : +/- 2 cm

Defauts

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien et sur sa capacité à accomplir son travail traditionnel.

Defauts graves

  • Truffe couleur chair ou foie.
  • Dents manquantes (à l’exception des P1).
  • Marques feu.
  • Rouannures ou mouchetures.

Defauts entrainant l’exclusion

  • Chien agressif ou peureux.
  • Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique ou comportemental sera disqualifié.
  • Queue très courte.

N.b.

  • Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.
  • Seuls les chiens sains et capables d’accomplir les fonctions pour lesquelles ils ont été sélectionnés, et dont la morphologie est typique de la race, peuvent être utilisés pour la reproduction.