Chien d'eau romagnol

Standard de race


Copyright: © dvr - Fotolia
Autre nom courant : Lagotto romagnolo
Numéro de Standard : 298

  • TRADUCTION : Dr. J.-M. Paschoud et Prof. R. Triquet.
  • ORIGINE : Italie.
  • DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 24.07.1996.
  • UTILISATION : Chien truffier.

    Historique

    Ancienne race de chiens rapporteurs de gibier d’eau dans les basses terres de Comacchio et les marais de Ravenne. Au cours des siècles, les grands marais furent asséchés pour en faire des terres arables. Par la suite, le Lagotto est devenu un excellent chien truffier utilisé dans les plaines et collines de la Romagne.

    Aspect général

    Chien de taille moyenne à petite, bien proportionné, puissant dans sa construction, d’un aspect rustique, au poil dense et frisé, de texture laineuse.

    Proportions importantes

    La longueur de la tête représente 40% de la hauteur au garrot. Le chien est presqu’aussi haut que long. La longueur du crâne doit être supérieure à la moitié de la longueur totale de la tête. La longueur du museau est inférieure de 2/10 à celle du crâne (44% contre 56%). La hauteur de la poitrine est inférieure à la moitié de la hauteur au garrot (environ 44%).

    Comportement / Caractère

    Son don naturel pour la recherche et son nez très fin font de ce chien un chien truffier efficace. Son instinct de chasse ayant disparu, il n’est pas distrait au travail par l’odeur du gibier. Le Lagotto est docile, peu exigeant, éveillé, affectueux, très attaché à son maître et facile à éduquer. C’est en outre un très bon chien de compagnie, capable de donner l’alarme.

    Tête

    Vue de dessus, elle est modérément forte et de forme trapézoïdale ; les axes supérieurs du crâne et du chanfrein sont légèrement divergents.

    Région crânienne

    Crâne : Il est large au niveau des zygomatiques et sa longueur est égale à sa largeur. Vu de profil, du stop à l’occiput, le crâne est plus long que le museau. Légèrement convexe, il tend à s’aplatir à l’occiput. Les saillies des os frontaux sont bien développées, les arcades sourcilières sont marquées, la crête occipitale est courte et pas très développée, les fosses supraorbitales (salières) sont discrètes. Stop : Pas trop marqué.

    Région Faciale

  • Truffe : Volumineuse avec narines largement ouvertes et ailes mobiles. La rainure verticale est fortement marquée. Vue de profil, la truffe prolonge le chanfrein au même niveau et dépasse très légèrement le plan antérieur des lèvres. La couleur, assortie à celle de la robe, va de marron clair à marron foncé.
  • Museau : Assez large, un peu plus court que le crâne ( rapport crâne : museau = 56 :44), sa hauteur n’est que très légèrement inférieure à la longueur. Il est légèrement en forme de coin et son bout tronqué est modérément plat. Vu de profil, le chanfrein est droit.
  • Lèvres : Pas trop épaisses, plutôt tendues, de sorte que le profil inférieur du museau est déterminé par la mandibule. Elles sont couvertes d’un poil long et assez hérissé formant moustache. Vues de face, les lèvres forment un large demi-cercle. La couleur des bords des lèvres va de marron clair à marron foncé.
  • Mâchoires/dents : Les mâchoires sont fortes avec des branches presque droites et un corps mandibulaire relativement fort. Articulé en ciseaux ou en pinces complet ; dents blanches et bien développées. Prognathisme inférieur léger toléré.
  • Joues : Plates. Léger prognathisme inférieur toléré.
  • Yeux : Plutôt grands, arrondis, remplissant bien les orbites, bien séparés. La couleur de l’iris va d’une teinte ocre à noisette et marron foncé selon la couleur de la robe. Les paupières épousent bien la forme du globe oculaire ; la couleur du bord des paupières va de marron clair à marron foncé. Les cils sont très bien développés. Le regard est attentif, l’expression est éveillée et vive.
  • Oreilles : De grandeur moyenne par rapport à la tête, triangulaires, avec l’extrémité arrondie ; leur attache est assez large et placée juste au-dessus de l’arcade zygomatique. Au repos elles sont pendantes et légèrement relevées quand le chien est en éveil ; passées par dessus le museau, elles doivent atteindre un quart de sa longueur. Sur les oreilles, les boucles tendent à être moins serrées, mais le poil reste très ondulé. Il n’y a pas de poil court aux oreilles. La face interne du pavillon de l’oreille est aussi couverte de poil.

    Cou

    Fort, musclé, sec, de coupe transversale ovale ; encolure bien dégagée et sans trace de fanon. La ligne du dessus est légèrement galbée. Chez les mâles, le périmètre du cou peut atteindre le double de sa longueur. La longueur du cou est légèrement inférieure à la longueur totale de la tête.

    Corps

    Ramassé, fort, d’une longueur qui correspond à la hauteur au garrot.

  • Ligne du dessus : Droite du garrot à la croupe.
  • Garrot : Plus haut que la croupe : les sommets des omoplates ne sont pas trop serrés, mais bien sortis et s’étendent bien en arrière.
  • Dos : Droit, très musclé.
  • Reins : Court, très solide, vu de profil légèrement voussé ; sa largeur est égale ou dépasse sa longueur.
  • Croupe : Longue, large, musclée, légèrement inclinée (l’inclinaison du coxal est de 25° à 30°).
  • Poitrine : Bien développée, elle descend jusqu’au coude ; bien qu’assez étroite dans sa partie antérieure, elle s’élargit vers l’arrière à partir de la sixième côte.
  • Ligne du dessous et ventre : La section sternale forme une ligne droite et longue qui ensuite ne se relève que légèrement vers l’arrière.

    Queue

    Attachée à hauteur moyenne, elle va en s’amenuisant vers son extrémité ; en longueur elle doit juste atteindre le jarret. Au repos, elle est portée en forme de sabre ; en éveil elle est portée nettement plus haut ; au travail et en état d’excitation elle peut être portée sur le dos, mais ne doit jamais être enroulée.

    Membres

    Membres antérieurs

  • Généralités : Vus de face et de profil, verticaux.
  • Epaules : Omoplates longues (30% de la hauteur au garrot), bien obliques (52° à 55°), musclées, fortes et bien attachées contre la paroi thoracique, tout en restant dégagées dans leurs mouvements. L’angle scapulo-huméral varie entre 110° et 115°.
  • Bras : Musclés, d’une ossature fine, de même longueur que l’omoplate ; leur inclinaison sur l’horizontale est de 58° à 60°.
  • Coudes : Bien au corps, mais pas serrés contre la cage thoracique ; ils sont recouverts d’une peau fine. Comme les bras ils sont parallèles au plan sagittal du corps ; la pointe du coude est placée sur une verticale tirée de l’angle postérieur de l’omoplate au sol.
  • Avant-bras : Parfaitement vertical, long (36% de la hauteur au garrot), avec une ossature compacte et solide de coupe ovale.
  • Carpes : Vu de face, dans la prolongation verticale de l’avant-bras, fin, solide et souple ; l’os pisiforme est nettement en saillie.
  • Métacarpes : Plutôt moins épais et d’une ossature plus fine en comparaison de l’avant-bras ; mobile ; vu de profil, il forme un angle de 75° à 80° avec le sol.
  • Pieds antérieurs : Légèrement arrondis, compacts, avec des doigts serrés et cambrés ; les ongles sont forts et courbés ; les coussinets sont bien pigmentés ; les membranes interdigitales sont très bien développées.

    Membres postérieurs

  • Généralités : D’aplomb, puissants, bien proportionnés à la taille du chien.
  • Cuisses : Longues (35% de la hauteur au garrot), avec des muscles bien apparents, nettement détachés. L’axe du fémur présente une inclinaison de 80° sur l’horizontale. L’angle coxo-fémoral varie entre 105° et 110°. Les cuisses sont parallèles au plan médian du chien.
  • Grassets : L’angle du grasset varie de 130° à 150°.
  • Jambes : Légèrement plus longues que la cuisse (36% de la hauteur au garrot), avec une bonne ossature et bien musclées. Les creux du jarret sont marqués. L’inclinaison de la jambe sur l’horizontale est de 50° à 55°.
  • Jarrets : Larges, épais, secs, avec des contours osseux nettement dessinés ; parallèles au plan médian du corps. L’angle du jarret (métatarso-tibial) est d’environ 140°.
  • Métatarses : Fins, cylindriques, perpendiculaires au sol.
  • Pieds postérieurs : De forme un peu plus ovale que les antérieurs, les doigts étant un peu moins cambrés.

    Allures

    Pas régulier, trot énergique et vif, galop par périodes brèves.

    Peau

    Bien appliquées sur tout le corps, sans plis, fine, avec des tissus souscutanés peu abondants. La pigmentation des muqueuses et des coussinets va de marron clair à marron très foncé.

    Robe

    Poil

    De texture laineuse, quelque peu rêche en surface, formant des boucles en anneaux très serrés qui laissent entrevoir le sous-poil. Les boucles doivent être également réparties sur tout le corps à part sur la tête, où les boucles sont moins serrées et forment des sourcils, des moustaches et une barbe abondante. Même les joues sont couvertes d’un poil épais. Le poil de couverture et spécialement le sous-poil sont imperméables. Si le poil n’est pas tondu, il a tendance à se feutrer ; pour cette raison il faut procéder au moins une fois par an à une tonte complète. Le poil et le sous-poil feutrés doivent être enlevés périodiquement.

    Couleur

    Blanc cassé unicolore, blanc marqué de marron ou d’orange, rouan-marron, marron unicolore (dans ses différentes nuances), orange unicolore. Certains chiens présentent un masque marron ou brun foncé.

    Taille et poids

    Hauteur au garrot

    Pour les mâles 43 à 48 cm (taille idéale 46 cm), pour les femelles 41 à 46 cm (taille idéale 43 cm). Tolérance de 1 cm en plus ou en moins.

    Poids

    Pour les mâles 13 à 16 kg, pour les femelles 11 à 14 kg.

    Défauts

    Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

  • Axes du crâne et du chanfrein convergents.
  • Truffe marquée de ladre.
  • Chanfrein concave.
  • Prognathisme inférieur prononcé.
  • Strabisme.
  • Queue amputée.
  • Ergots.
  • Poil pas bouclé, poil tondu ras.
  • Robe noire ou marquée de noir.
  • Taille dépassant ou n’atteignant pas les normes indiquées dans le standard.

    Défauts éliminatoires

  • Chien agressif ou chien peureux.
  • Truffe complètement dépigmentée.
  • Prognathisme supérieur.
  • Oeil vairon.
  • Poil cordé.

    Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique ou comportemental sera disqualifié.

    N.B.

    Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.