Berger De La Maremme Et Des Abruzzes - Standard de race FCI 201

Berger De La Maremme Et Des Abruzzes - Standard de race FCI 201
© Shutterstock
Standard de race du Berger De La Maremme Et Des Abruzzes - Standard FCI N°201

Traduction : Iris Borianne. Langue faisant foi : (EN).
Origine : Italie.
Date de publication du standard officiel en vigueur : 13.11.2015.

Utilisation

Chien de berger principalement utilisé pour protéger les troupeaux de moutons et garder la propriété.

Classification fci

Groupe 1 Chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de bouvier suisses).
Section 1 Chiens de berger.
Sans épreuve de travail.

Bref apercu historique

Cette race ancestrale de chiens utilisés pour garder le troupeau est issue de chiens de berger toujours employés dans les Abruzzes, région où l’élevage de moutons est encore florissant, et de bergers qui existaient jadis dans la Maremme de Toscane et le Latium. A partir de 1860, la transhumance a favorisé les croisements naturels entre ces deux races primitives.

Aspect general

Le Berger de la Maremme et des Abruzzes est un berger de grande taille, à la construction solide et à l’aspect rustique mais qui reste majestueux, ce qui constitue une caractéristique de la race. Dans l’ensemble, le Berger de la Maremme et des Abruzzes est un chien aux proportions moyennes dont le format rappelle celui d’un chien massif : la longueur du tronc est supérieure à la hauteur au garrot et il est équilibré aussi bien au niveau de la taille (hétérométrie = proportions normales entre la taille et les différentes parties du corps) que des profils (alloïdisme = cohérence des profils de la tête et du corps).

Proportions importantes

La longueur de la tête atteint 4/10 de la hauteur au garrot ; la longueur du museau est légèrement inférieure à celle du crâne ; la longueur du tronc dépasse de 1/18 la hauteur au garrot.

La profondeur du thorax est légèrement inférieure à la moitié de la hauteur au garrot.

Comportement/caractere

La fonction principale du Berger de la Maremme et des Abruzzes est de garder et défendre les troupeaux de moutons et la propriété de façon plus générale. Il excelle dans ces tâches, qu’il accomplit avec perspicacité et dévouement envers son maître et tout son entourage.

Tete

Dans l’ensemble, la tête est large et plate, de forme conique, évoquant celle d’un ours polaire.

Region cranienne

Crâne

Très large, avec des parois latérales légèrement bombées. Convexe aussi vu de profil. Les axes longitudinaux supérieurs du crâne et du chanfrein sont légèrement divergents, donnant à la tête un aspect légèrement convexe vu de profil. Les arcades sourcilières sont modérément prononcées, le sillon médio-frontal légèrement marqué et la crête occipitale à peine visible.

Stop

Dépression naso-frontale à peine prononcée ; angle nasofrontal toujours très ouvert.

Region faciale

Truffe

Dans le prolongement du museau, assez volumineuse, avec de grandes narines largement ouvertes ; fraîche et humide, de couleur noire. Vue de profil, elle ne doit pas dépasser du plan antérieur des lèvres.

Museau

Sa longueur est légèrement inférieure à celle du crâne et sa profondeur vaut la moitié de sa longueur. Les parois latérales du museau sont légèrement convergentes. Le museau va en s’amenuisant vers l’avant tout en gardant un aspect tronqué vu de face. Bien ciselé sous les yeux.

Lèvres

Vues de face, les lèvres supérieures sont définies, au niveau de leur jonction, par le bord inférieur, formant un tout petit demicercle. Peu développées, elles recouvrent à peine les dents. La commissure des lèvres est donc à peine prononcée.

Le profil inférieur est donc défini uniquement par les lèvres dans sa partie antérieure et, dans sa partie postérieure, par la mandibule et la commissure des lèvres. Le pourtour des lèvres est noir.

Mâchoires/dents

Mâchoires fortes. Normalement développées avec les incisives implantées à l’équerre des mâchoires, les dents sont de bonne taille, bien alignées, blanches et fortes. Denture complète, articulé en ciseaux.

Joues

Modérément visibles.

Yeux

Pas très grands par rapport à la taille de la race. L’iris est de couleur ocre ou noisette. Insérés de façon latérale, les yeux ne sont ni saillants ni trop enfoncés. Le regard est vif et attentif. L’ouverture palpébrale est en amande et le pourtour de l’œil de couleur noire.

Oreilles

Attachées très haut au-dessus des arcades zygomatiques, naturelles, pendantes mais très mobiles. De forme triangulaire (en V), elles sont étroites au niveau des extrémités mais jamais arrondies. Petites par rapport à la taille du chien, leur longueur ne doit pas dépasser 12 cm chez un individu de taille moyenne. L’attache de l’oreille est moyennement large.

Cou

Profil supérieur modérément arqué. La longueur du cou est toujours inférieure à celle de la tête. Le cou est épais, très musclé et toujours dépourvu de fanon. Il est recouvert d’un poil long et dense qui forme un collier particulièrement prononcé chez les mâles.

Corps

Construction solide.

Ligne du dessus

Droite du garrot jusqu’à la croupe, puis quelque peu oblique.

Garrot

Légèrement sorti de la ligne du dessus. Large en raison de l’écart entre les omoplates.

Dos

Droit vu de profil. Sa longueur atteint environ 1/3 de la hauteur au garrot.

Rein

Se fond parfaitement avec la ligne du dessus. Légèrement cambré de profil, large et bien musclé.

Croupe

Large, forte et bien musclée, elle présente une inclinaison de 20° à 30°, voire plus, entre la hanche et l’attache de la queue. Elle est donc oblique.

Poitrine

Ample, descendue jusqu’aux coudes, profonde et bien arrondie à mi-hauteur.

Elle diminue progressivement vers le bas tout en conservant une bonne largeur au niveau de la région sternale. Sa profondeur doit atteindre la moitié de la hauteur au garrot. Les côtes sont bien cintrées, obliques et de bonne largeur, laissant aux poumons beaucoup d’espace. Les dernières fausses côtes sont longues, obliques et bien ouvertes.

Ligne inférieure et ventre

Le sternum est long ; la ligne sternale remonte légèrement en direction du ventre.

Queue

Attachée bas en raison de l’obliquité de la croupe. En station debout, elle est descendue plus bas que les jarrets ; quand le sujet est immobile, elle est portée pendante ; en action, elle se redresse au niveau de la ligne du dos, avec la pointe assez fortement recourbée. La queue est bien fournie mais le poil, dense, ne doit pas former de franges.

Membres

Membres anterieurs

Droits vus de face comme de profil. les antérieurs sont bien proportionnés au reste du corps et les différentes parties des antérieurs sont bien proportionnées entre elles.

Épaule

Longue, oblique et pourvue de muscles puissants. L’épaule doit présenter une parfaite liberté de mouvement. Sa longueur vaut à peu près un quart de la hauteur au garrot. L’épaule présente une obliquité de 50°-60° sous l’horizontale.

Bras

Bien appliqué au tronc pour les deux tiers supérieurs et pourvu de muscles puissants. L’obliquité sous l’horizontale varie entre 55° et 60°. Sa longueur vaut environ 30 % de la hauteur au garrot. Les bras sont insérés dans un plan plus ou moins parallèle au plan médian du corps. L’angle scapulo-huméral varie entre 105° et 120°.

Coude

Normalement rapprochés de la poitrine et recouverts d’une peau douce et lâche, les coudes sont parallèles au plan médian du corps. La pointe du coude doit se trouver sur une ligne verticale imaginaire abaissée depuis l'angle caudal de l’omoplate. L’angle huméro-radial varie entre 145° et 150°.

Avant-bras

Droit et vertical, avec une ossature forte. Légèrement plus long que le bras.

Carpe (poignet)

Dans le prolongement vertical de l’avant-bras. Fort, bien marqué, lisse et de bonne épaisseur. L’os pisiforme est nettement protubérant.

Métacarpe

Ni trop court ni trop long. sec, avec un minimum de tissus sous-cutanés. vu de profil, légèrement oblique vers l’avant.

Pieds antérieurs

Larges, de forme arrondie et recouverts d’un poil court et épais, avec des doigts bien serrés et des ongles noirs de préférence, bien qu’une teinte brunâtre soit tolérée.

Membres postérieurs

Dans l’ensemble, les postérieurs sont droits vus de derrière comme de profil et bien proportionnés au reste du corps. Les différentes parties des postérieurs sont harmonieusement reliées les unes aux autres.

Cuisse

Longue, légèrement oblique, large et pourvue de muscles saillants. Légèrement convexe sur l’arrière. L’angle coxo-fémoral (hanche) est d’environ 100°.

Grasset (genou)

Ferme et bien placé dans l’axe vertical. L'articulation fémoro-tibiale n’est pas excessivement angulée.

Jambe

Un peu moins longue que la cuisse, avec une obliquité d’environ 60° sous l’horizontale. Les os sont solides, les muscles secs et le creux du jarret bien prononcé.

Jarret

Fort épais et large, avec une angulation de 140° à 150°.

Métatarses

Forts, secs et larges, tournés ni en dedans ni en dehors, et dépourvus d’ergots.

Pieds postérieurs

Larges, moins arrondis que les antérieurs et recouverts d’un poil court et épais, avec des doigts bien serrés et des ongles noirs de préférence, bien qu’une teinte brunâtre soit tolérée.

Allures

Pas et trot allongé.

Peau

Bien appliquée aux tissus sous-jacents sur tout le corps et plutôt épaisse. La troisième paupière est pigmentée de noir, de même que les coussinets.

Robe

Qualité du poil

Très fourni. Le poil est long, plutôt dur au toucher, comme du crin de cheval, et couché à plat le long du corps, bien qu’on tolère une robe très légèrement ondulée. Les poils forment un collier imposant tout autour du cou ainsi que des franges de longueur limitée sur le bord caudal des postérieurs. Sur le museau, le crâne, les oreilles et la face antérieure des membres, le poil est court. Au niveau du tronc, le poil peut atteindre 8 cm. Le sous-poil n’est abondant qu’en hiver.

Couleur du poil

Blanc unicolore. Les nuances ivoire, orange pâle ou citron sont tolérées, mais uniquement dans certaines limites.

Taille et poids

Hauteur au garrot

Mâles : 65 – 73 cm.
Femelles : 60 – 68 cm.

Poids

Mâles : 35 – 45 kg.
Femelles : 30 – 40 kg.

Defauts

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien et sur sa capacité à accomplir son travail traditionnel.

  • Tendance à l’amble.

Defauts graves

  • Convergence des axes crânio-faciaux.
  • Queue enroulée sur le dos.
  • Amble constant.
  • Taille supérieure ou inférieure aux limites du standard.

Defauts entrainant l’exclusion

  • Chien agressif ou peureux.
  • Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique ou comportemental sera disqualifié.
  • Dépigmentation totale de la truffe.
  • Museau nettement convexe ou concave.
  • Dépigmentation modérée ou bilatérale des paupières.
  • Œil vairon.
  • Strabisme (le sujet louche).
  • Prognathisme inférieur.
  • Anourie ou brachyourie, tant congénitale qu’artificielle.
  • Robe bouclée.
  • Robe ivoire ou isabelle unicolore, marques ivoire ou isabelle nettement définies.
  • Nuances noires. 

N.b.

  • Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.
  • Seuls les chiens sains et capables d’accomplir les fonctions pour lesquelles ils ont été sélectionnés, et dont la morphologie est typique de la race, peuvent être utilisés pour la reproduction.