L'été arrive! Les conseils pour passer de bonnes vacances avec votre chien


Promenades interminables dans les prés, courses avec les vagues de l’Atlantique ou farniente méditerranéen, les vacances d’été sont un moment privilégié pour toute la famille. Quel bonheur de passer du temps avec son chien ! Vous êtes plutôt grasse mat’ ou cani-cross ? Quoi qu’il en soit, si vous êtes sur les starting-blocks avant le grand départ, quelques impératifs doivent figurer dans la check-list canine.

Parmi eux …  

1-La toux du chien 

Vous avez fait la visite préventive annuelle chez votre vétérinaire, il y a quelques mois ? Très bien ! Votre compagnon canin est donc probablement vacciné contre les principales maladies infectieuses mortelles. Mais avez-vous pensé à la toux du chien ? Cette maladie, bactérienne et/ou virale, est très contagieuse. Elle ressemble à la coqueluche, et s’attrape dès le premier contact avec un chien infecté. Attention aux rencontres de hasard ! Plusieurs semaines de toux et de nez qui coule peuvent sanctionner cette amitié éphémère…

L’un des moyens de s’en protéger consiste à faire vacciner son toutou avant le départ. Parlez-en à votre vétérinaire, car cette vaccination ne figure pas en routine dans le programme annuel.

2-La leishmaniose 

Les moustiques et les moucherons, ça pique mais pas seulement… La leishmaniose est une maladie parasitaire grave, souvent incurable. Elle est causée par un parasite microscopique transmis par les piqûres de phlébotomes. Ces petits moucherons sont très fréquents en région méditerranéenne, notamment en Espagne ou en Italie, et en Corse. Si vous séjournez dans ces belles régions, il est urgent de déployer une stratégie énergique ! Plusieurs moyens de prévention existent. Aucun n’est efficace à 100%, mais en les combinant, on obtient de bons résultats :

• Les antiparasitaires externes (colliers, pipettes, spray) : ils permettent d‘éviter les piqûres. Souvent, ils protègent aussi votre compagnon contre les tiques et/ou les puces. C’est « tout bénéfice » contre les vilaines bébêtes !

• La vaccination : elle divise le risque de développer la leishmaniose par quatre ou cinq selon le vaccin utilisé. Ce vaccin ne figure pas dans le protocole de routine qui vous est proposé par votre vétérinaire, il faut le demander spécifiquement.

 • Autre précaution complémentaire bien utile : gardez votre animal à l’intérieur de la maison en fin d’après-midi, car le phlébotome attaque au crépuscule ! Les moustiquaires peuvent aussi être utiles.  

3-Les tiques

Ils se cachent dans l’herbe et les sous-bois et peuvent également être source de désagréments. Ces petits acariens sont minuscules lorsqu’ils se glissent dans le pelage des chiens et des chats. Mais ils peuvent atteindre une taille conséquente une fois gorgés du sang de nos amis. Leur rostre leur permet de rester fixés et de se nourrir à travers la peau. Il faut les retirer rapidement (grâce à un tire-tique ou une pince à épiler), sinon, gare au risque de piroplasmose ! Bien sûr, toutes les tiques ne transmettent pas le parasite. Mais si un matin, votre compagnon boude sa gamelle, présente une forte fièvre ou, pire, des urines foncées, il est urgent de consulter.

Avant d’en arriver là, sollicitez votre vétérinaire : il peut vous proposer des solutions efficaces et durables pour protéger votre chien, en balades et lors de ses baignades.  

4-Epillets, coups de chaleur... 

Il existe de nombreux petits ou gros bobos qui peuvent ternir la joie des beaux jours. Ne vous laissez pas déborder ! Des solutions préventives existent contre certains maux, ce serait bien dommage de ne pas y penser.

Demandez le guide de départ en vacances à votre vétérinaire ou rendez-vous sur : www.lasantedemonchien.fr 


Mai 2019 Chiens / Publi-rédactionnel
Cet article vous est proposé par La santé de mon chien : http://www.lasantedemonchien.fr/