Matin Espagnol - Standard de race FCI 91

Matin Espagnol - Standard de race FCI 91
© Shutterstock

Standard de race du Matin Espagnol - Standard FCI N°91

Traduction : F.C.I. /Version orignale (ES)
Origine : Espagne.
Date de publication du standard officiel en vigueur : 26.05.1982.
Utilisation : Garde et défense. Cette race est intimement liée à la transhumance, et spécialement au mouton Mérinos qu’il accompagnait déjà aux temps de la « Mesta » (association moyenâgeuse des éleveurs de troupeaux transhumants) en le défendant des loups et autres déprédateurs, tout au long de ses déplacements et sur les lieux du pâturage, en toute saison et en n’importe quel site. Actuellement il accompagne de nombreux troupeaux, tant sédentaires que transhumants, en accomplissant son rôle ancestral. Il exerce de la même façon sa fonction de garde et de défense des maisons, personnes et propriétés en général.

Classification f.c.i.

Groupe 2 Chiens de type Pinscher et Schnauzer - Molossoïdes – Chien de montagne et de bouvier suisses.
Section 2.2 Molossoïdes, type montagne.
Sans épreuve de travail.

Aspect general

C’est un chien de grande taille, hypermétrique et de proportions moyennes ; sa structure est sublongiligne. Bien proportionné, très puissant et musclé. Ossature compacte avec une tête volumineuse et un corps recouvert d’un poil semi-long. On doit rechercher l’équilibre et l’harmonie fonctionnelle, tant à l’arrêt qu’en mouvement. Son aboiement est rauque, grave et profond, très sonore, perceptibles à une distance considérable.

Proportions importantes

La longueur du corps mesurée de la pointe de l’épaule à la pointe de la fesse est supérieure à la hauteur au garrot. Le rapport entre la longueur du crâne et celle du chanfrein doit être de 3/2.

Comportement / caractere

Il s’agit d’un chien très intelligent, non dépourvu de beauté, dont l’expression manifeste ces deux qualités. Rustique, affectueux, calme et noble, il s’agit d’un chien très décidé devant les bêtes nuisibles et les étrangers, spécialement quand il a l’occasion de défendre fermes et troupeaux. Son comportement met en évidence que c’est un chien sûr de soi, dosant sa force dont il connaît l’énorme puissance.

Tete

Volumineuse, solide, en forme de pyramide tronquée à large base. L’ensemble crâne et museau, vu de dessus, doit être carré et uniforme, sans diminution de largeur très marquée entre la base du museau et les temporaux. Les lignes supérieures du crâne et du chanfrein sont modérément divergentes.

Region cranienne

Crâne

Large, solide, de profil subconvexe. La largeur du crâne doit être égale ou supérieure à sa longueur. Sinus frontaux accentués.

Crête occipitale marquée.

Stop

En pente douce, peu accentué.

Region faciale

Truffe

Noire, humide, volumineuse et large.

Museau

De profil rectiligne. Vu de dessus, il apparaît modérément rectangulaire, diminuant progressivement de largeur en direction de la truffe, mais conservant une largeur appréciable. En aucun cas pointu.

Lèvres

La supérieure couvre largement l’inférieure ; l’inférieure, avec sa muqueuse flaccide, forme une commissure labiale très lâche.

Les muqueuses doivent être noires.

Mâchoires/dents

Articulé en ciseaux. Les dents sont blanches, petites et saines. Grandes canines pointues assurant une bonne prise. Molaires solides et puissantes. Incisives plutôt petites. Toutes les prémolaires doivent êtres présentes. Palais noir, avec crêtes palatines très marquées.

Yeux

Petits par rapport au crâne, en amande, de préférence foncés, de couleur noisette. Le regard est attentif, noble, doux et intelligent, très sévère face à un étranger. Les paupières colorées en noir ont un tissu épais. La paupière inférieure laisse voir une partie de la conjonctive.

Oreilles

De grandeur moyenne, tombantes, plates ; de forme triangulaire. Attachées au dessus de la ligne des yeux. Au repos tombantes et appliquées contre les joues, sans être trop collées contre le crâne. Si le chien est attentif, elles se détachent de la joue et se dressent partiellement en leur tiers supéro-postérieur. Elles ne doivent pas être coupées.

Cou

En forme de cône tronqué, large, solide, musclé, souple. Peau épaisse et lâche. Fanon double amplement développé.

Corps

Rectangulaire. Fort et robuste, dénotant une grande puissance ; cependant souple et agile.

Ligne du dessus

Droite, horizontale, y compris quand le chien est en mouvement.

Garrot

Bien marqué.

Dos

Puissant, musclé.

Rein

Long, large et puissant ; ses dimensions diminuent à mesure qu’il se rapproche des flancs.

Croupe

Large et solide. son inclinaison sur l’horizontale est de quelque 45°. la hauteur de la croupe est égale à la hauteur au garrot.

Poitrine

Large, profonde, musclée et puissante. La pointe du sternum est marquée. Côtes avec de larges espaces intercostaux, arrondies, pas plates. Le périmètre thoracique minimum doit dépasser d’environ 1/3 la hauteur au garrot.

Ligne du dessous et ventre

Très modérément relevé ; les cordes du flanc sont descendues et les flancs sont très amples.

Queue

Très épaisse à sa racine, attachée à hauteur moyenne, solide, souple et recouverte d’un poil plus long que sur le restant du corps. Au repos, elle est portée bas, arrivant nettement au jarret ; elle forme parfois un crochet en son quart terminal.

Quand le chien est en mouvement ou excité, il redresse sa queue en sabre, avec une courbure limitée à son extrémité, jamais sur toute la longueur ; elle n’est jamais appuyée sur la croupe.

Membres

Membres anterieurs

Vue d’ensemble

Aplombs parfaits. vus de face les antérieurs sont droits et parallèles. la longueur de l’avant-bras doit être le triple de celle du métacarpe. ossature solide avec métacarpe puissant.

Epaule

Oblique, très musclée, plus longue que l’avant-bras. L’angle scapulo-huméral est voisin des 100°.

Bras

Fort, de longueur semblable à celle de l’omoplate.

Coude

Bien appliqué contre le thorax. L’angle scapulo-radial est voisin des 125°.

Avant-bras

Solide, avec un rayon osseux vertical.

Métacarpe

Vu de profil peu oblique. Il est pratiquement dans le prolongement de l’avant-bras. Ossature solide.

Pieds antérieurs

De chat. Doigts serrés. Phalanges solides, hautes et bien cambrées. Ongles et coussinets robustes et résistants. Membrane interdigitale de développement moyen et pourvue de poils.

Membres posterieurs

Vue d’ensemble

Puissants, musclés. Vues de profil angulations convenables, sous forme de grands angles articulaires. Aplombs corrects, de derrière et de profil. Jarrets non déviés. Ils doivent être capables de transmettre l’impulsion au chien avec facilité, force et élégance.

Cuisse

Solide et musculeuse. L’angle coxo-fémoral est voisin des 100°.

Grasset (genou)

L’angle fémoro-tibial est proche des 120°.

Jambe

Longue, musclée et de solide ossature.

Jarret

Angle du jarret ouvert, proche des 130°.

Métatarse

Bien marqué, avec la corde nettement visible. Ergots présents ou non, pouvant être simples ou doubles ; leur ablation est autorisée.

Pieds postérieurs

De chat, légèrement ovales.

Allures

L’allure préférée est le trot qui doit être harmonieux et puissant sans tendance à la latéralisation. L’amble n’est pas admis.

Peau

Elastique, épaisse, abondante et de couleur rose, avec des endroits d’une pigmentation plus foncée. Toutes les muqueuses doivent être noires.

Robe

Qualité du poil

Dru, épais, demi-long, lisse, réparti sur tout le corps jusqu’aux espaces interdigitaux. On distingue deux types de poil ; un poil de couverture sur le dos et un autre de protection sur les côtes et les flancs. Plus court sur les membres et plus long et soyeux à la queue.

Couleur du poil

Indifférente, les couleurs les plus appréciées étant les robes unicolores jaunes, fauves, rouges, noires, louvet et rougecerf ; on apprécie de même tout mélange de couleurs, les chiens bringés, pies ou présentant un collier blanc.

Taille et poids

Il n’y a pas de limite supérieure de taille, les sujets de la plus grande taille étant les plus estimés quand ils sont de proportions harmonieuses.

Hauteur au garrot

Taille minimum : mâles 77 cm, femelles 72 cm.

Il est désirable que ces tailles soient amplement dépassées ; il convient que les mâles dépassent les 80 cm et les femelles les 75 cm.

Defauts

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien être du chien.

Defauts legers

  • Chanfrein busqué, sans excès.
  • Articulé en tenailles. Absence d’une prémolaire.
  • Ligne dorso-lombaire faible, ayant perdu sa rectitude et ondulant à la marche.
  • Métacarpes, métatarses et pieds faibles, sans excès.
  • Timidité pas trop accentuée.

Defauts graves

  • Aspect exagérément fragile ou lymphatique.
  • Museau pointu.
  • Prognathisme supérieur modéré (bégu).
  • Absence d’origine non traumatique de diverses molaires ou canines.
  • Entropion ou ectropion excessif.
  • Oreilles coupées.
  • Queue qui repose sur la croupe.
  • Ligne dorso-lombaire ensellée.
  • Hauteur à la croupe dépassant notablement la hauteur au garrot.
  • Queue amputée.
  • Aplombs non corrects, faibles ou déviés.
  • Jarrets de vache, à l’arrêt ou pendant la marche.
  • Déplacement latéral des membres pendant la marche (chien qui fauche).
  • Poil ondulé, frisé, ou de longueur excessive.
  • Caractère déséquilibré, timidité ou agressivité excessives.

Defauts entrainant l’exclusion:

  • Chien agressif ou peureux.
  • Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique ou comportemental sera disqualifié.
  • Truffe ou muqueuses dépigmentées.
  • Nez fendu.
  • Prognathisme inférieur de quelques degré que ce soit ; prognathisme supérieur marqué.
  • Yeux clairs.

N.b.

  • Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.
  • Seuls les chiens sains et capables d’accomplir les fonctions pour lesquelles ils ont été sélectionnés, et dont la morphologie est typique de la race, peuvent être utilisés pour la reproduction.