Australian cattle dog

Standard de race


Copyright: Fotolia @Magnus Pomm
Autre nom courant : Bouvier australien
Numéro de Standard : 287
Groupe FCI : 1
Section : 2

  • TRADUCTION : Prof. R. Triquet, mise à jour par le Dr. Paschoud.
  • ORIGINE : Australie.
  • DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 15.09.1989.
  • UTILISATION : Comme son nom l’indique, la fonction première de ce chien dans laquelle il n’a pas son pareil, est de contrôler et de conduire le bétail, que ce soit dans de vaste espaces ou sur des surfaces restreintes. Il est toujours en éveil, extrêmement intelligent, vigilant, courageux et digne de confiance, son dévouement absolu pour ce qu’il a à accomplir en fait le chien idéal.

    Aspect général

    L’aspect général est celui d’un chien de travail fort, compact, harmonieusement construit, qui a la capacité et le désir d’accomplir la tâche qui lui est dévolue, aussi pénible soit elle. Sa substance, sa puissance, l’équilibre de ses formes et la qualité de ses muscles doivent concourir à donner une impression de grande agilité, de force et d’endurance. Toute tendance à paraître lourdaud ou à manquer de substance constitue un défaut grave.

    Comportement / Caractère

    La fidélité du Bouvier Australien et son instinct de protection en font le protecteur tout trouvé du gardien de bestiaux, de son troupeau et de ses biens. Tout en étant méfiant envers les étrangers, il doit être docile, en particulier dans le ring d’exposition. Tout trait, dans son caractère ou dans sa structure, étranger à la nature du chien de travail doit être considéré comme un défaut grave.

    Tête

    La tête est forte, doit être en harmonie avec les autres proportions du chien et correspondre à sa conformation générale.

    Région Crânienne

  • Crâne : Large, légèrement convexe entre les oreilles.
  • Stop : Le crâne devient plus plat en se dirigeant vers le stop léger, mais net.

    Région Faciale

  • Truffe : Noire.
  • Museau : Large et bien rempli sous les yeux, il s’amenuise graduellement pour former un chanfrein de moyenne longueur, haut, puissant, parallèle à la ligne du crâne.
  • Lèvres : Serrées et bien dessinées.
  • Joues : Musclées, ni grossières ni proéminentes. Mâchoire inférieure : Forte, épaisse et bien développée. Dents : Les dents sont saines, fortes et régulièrement espacées, elles présentent un articulé en ciseaux, les incisives inférieures s’articulent derrière les supérieures qu’elles ne font que toucher. Comme on demande au chien de faire avancer le bétail récalcitrant en le mordillant aux jarrets, il est très important que les dents soient saines et fortes.
  • Yeux : Les yeux doivent être de forme ovale et de dimensions moyennes, ni proéminents ni enfoncés dans les orbites. Ils doivent exprimer la vivacité et l’intelligence. A l’approche des étrangers, il est caractéristique d’y voir une lueur d’avertissement ou de méfiance. L’oeil est de couleur marron foncé.
  • Oreilles : De taille modérée, plutôt petites que grandes, larges à la base, musclées, dressées, modérément pointues, ni en forme de cuillère ni en forme d’oreilles de chauve-souris. A l’attache, elles sont bien écartées. Elles s’inclinent vers l’extérieur. Elles sont sensibles au moindre bruit et se dressent quand le chien est attentif. Le pavillon doit être épais et l’intérieur de l’oreille assez bien garni de poils.

    Cou

    Le cou est extrêmement fort, musclé, de longueur moyenne, il s’élargit pour se fondre avec le corps, il est exempt de fanon.

    Corps

    La longueur du corps, de la pointe du sternum à la pointe de la fesse, est supérieure à la hauteur au garrot dans la proportion de 10/9. La ligne du dos est horizontale.

  • Dos : Fort.
  • Reins : Large, fort et musclé. Région dorso-lombaire solidement attachée.
  • Croupe : Assez longue et inclinée.
  • Poitrine : Bien descendue, musclée et de largeur modérée.
  • Côtes : Bien cintrées et bien développées à l’arrière, mais elles ne sont pas en cercles de tonneau.
  • Flancs : Bien descendus.

    Queue

    L’attache de la queue est modérément basse, épousant les contours de la croupe inclinée. Sa longueur lui permet d’atteindre approximativement le jarret. Au repos, elle pend en formant une très légère courbe. En action, ou quand le chien est excité, elle peut être relevée, mais en aucun cas une partie quelconque de la queue ne doit couper la verticale passant par son attache. La queue doit porter un poil abondant (brosse).

    Membres

    Membres antérieurs

    Les antérieurs ont une ossature forte et ronde jusqu’aux pieds. Ils doivent être droits et parallèles vus de face.

  • Epaules : Fortes, obliques, musclées, bien angulées par rapport aux bras et pas trop rapprochées au sommet du garrot. Bien que l’épaule soit musclée et l’ossature forte, l’épaule chargée et le devant lourd sont une gêne pour la correction du mouvement et limitent l’aptitude au travail.
  • Métacarpes : Souple, vu de profil, il forme un angle léger par rapport à l’avant-bras.

    Membres postérieurs

    Larges, forts et musclés, Vus de derrière, les postérieurs, du jarret au pieds, sont droits et parallèles, ni serrés ni trop ouverts..

  • Cuisses : Longue, large et bien développée.
  • Grassets : Bien angulé.
  • Jarrets : Fort et bien descendu.

    Pieds

    Les pieds doivent être ronds et les doigts courts, forts, bien cambrés et bien serrés. Les coussinets sont durs et épais. Les ongles doivent êtres courts et forts.

    Allures

    L’allure est franche, dégagée, souple et facile. Le mouvement des épaules et des membres antérieurs est en harmonie avec la poussée puissante des postérieurs. Il faut absolument que l’action puisse être rapide et soudaine. Il est de première importance que le chien soit sain de constitution, la démarche raide, l’épaule chargée ou mal attachée, l’épaule droite, la faiblesse dans le coude, le métacarpe ou le pied, l’angle du grasset trop ouvert, les jarrets de vache ou le jarret arqué doivent être considérés comme des défauts graves. Au trot, les pieds ont tendance à se rapprocher au niveau du sol, à mesure que la vitesse augmente, mais quand le chien s’immobilise, il doit être d’aplomb des quatre membres.

    Robe

    Poil

    Le poil est lisse, double, avec un sous-poil court et dense. Le poil de couverture est serré, chaque poil étant droit, dur et couché à plat, de sorte qu’il est imperméable. Sous le corps, jusqu’à l’arrière des membres, le poil est plus long et forme près des cuisses une sorte de culotte, sans excès. Sur la tête (y compris l’intérieur des oreilles), à la partie antérieure des membres et des pieds, le poil est court. Sur l’encolure, il est plus long et épais. Le poil trop long ou trop court est un défaut. En moyenne, le poil sur le corps doit avoir entre 2,5 cm et 4 cm de longueur.

    Couleur

  • Bleus : La couleur doit être bleue, bleu marbré ou bleu moucheté avec ou sans autres marques. Les marques admises sont les taches noires, bleues ou feu sur la tête, de préférence également réparties. Les antérieurs sont de couleur feu jusqu’à mi-hauteur, la couleur feu s’étendant sur le devant jusqu’au poitrail et la gorge, avec des taches feu sur le museau. Couleur feu à l’intérieur des membres postérieurs et à l’intérieur des cuisses, apparaissant sur le devant du grasset et s’élargissant vers l’extérieur des membres postérieurs du jarret aux doigts. On admet un sous-poil fauve sur le corps pourvu qu’il n’apparaisse pas à travers le poil de couverture bleu. Les marques noires sur le corps ne sont pas souhaitables.
  • Truités de rouge : La couleur doit consister en de petites taches rouges également réparties de toutes parts, y compris le sous-poil qui n’est ni blanc ni crème, avec ou sans marques d’un rouge plus foncé sur la tête. Les tâches également réparties sur la tête sont souhaitables. Les marques rouges sur le corps sont admises mais ne sont pas recherchées.

    Taille

  • Hauteur au garrot :
    Pour les mâles, de 46 à 51 cm,
    Pour les femelles, de 43 à 48cm.

    Défauts

    Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

    N.B.

    Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.


  • Newsletter Eleveurs-Online

    Recevez notre lettre d'information en cliquant sur le bouton

    Inscription newsletter