Chien d'arrêt allemand à poil dur

Standard de race


Copyright: © Carola Schubbel - Fotolia
Autre nom courant : Deutsch drahthaar
Numéro de Standard : 98
Groupe FCI : 7
Section : 1

  • TRADUCTION : Dr. J.-M. Paschoud et Prof. R. Triquet.
  • ORIGINE : Allemagne.
  • DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 25.10.2000.
  • UTILISATION : Conformément au but recherché qui était de créer un chien de chasse polyvalent, le Drahthaar possède toutes les aptitudes nécessaires au travail en plaine, au bois et au marais avant et après le coup de feu.

    Historique

    Le Braque allemand à poil dur est un chien d’arrêt à poil dur « fil de fer », dont l’élevage a débuté à la fin du 19ème siècle (Griffon Korthals) ; depuis le début du 20ème siècle, sur la base de conceptions de « Hegew ald » (Siegfried, Baron de Zedlitz et Neukirch), il a été sélectionné dans le but explicite de créer un chien de chasse allemand à poil dur efficace et ferme de caractère. Conformément au principe « l’efficacité conditionne le type », et en observant strictement la liberté des éleveurs, à partir des meilleurs sujets des races à poil rude (Pudelpointer, Griffon Korthals, Braque allemand à poil raide) et en introduisant par croisement le Braque allemand à poil court, on créa, en peu de temps, un chien de chasse qui se distinguait par son pelage pratiquement résistant aux intempéries et par la polyvalence de son utilité dans toutes les disciplines cynégétiques. Grâce à ses aptitudes, le Braque allemand à poil dur est devenu en quelques décennies, en Allemagne comme dans beaucoup d’autres pays, le préféré et le plus confirmé des chiens de chasse.

    Aspect général

    Chien d’arrêt distingué dans son aspect, au poil dur offrant une protection parfaite à la peau ; son expression est énergique et attentive. Les allures doivent être énergiques, d’une grande amplitude, faciles et harmonieuses.

    Proportions importantes

    La longueur du tronc et la hauteur au garrot doivent être autant que possible identiques. La longueur du tronc peut dépasser la hauteur au garrot au maximum de 3 cm.

    Comportement / Caractère

    Ferme, maître de soi, équilibré, sans crainte du gibier, ni timide, ni agressif.

    Tête

    En rapport avec la taille et le sexe du chien. Lignes du crâne et du chanfrein légèrement divergentes.

    Région Crânienne

  • Crâne : Plat, seulement légèrement arrondi sur les côtés, de largeur moyenne ; arcades sourcilières nettement développées.
  • Stop : Visiblement bien marqué.

    Région Faciale

  • Truffe : Pigmentation intense d’une couleur qui correspond à celle de la robe. Narines bien ouvertes.
  • Museau : Long, large, puissant et épais ; chanfrein légèrement busqué.
  • Lèvres : Epaisses, bien appliquées et non couvrantes. Bonne pigmentation d’une couleur qui correspond à celle de la robe.
  • Mâchoires/dents : Dents fortes. Mâchoires puissantes présentant un articulé en ciseaux régulier et complet, c’est-à-dire que la face postérieure des incisives supérieures est en contact étroit avec la face antérieure des incisives inférieures, les dents étant implantées à l’équerre dans les mâchoires. 42 dents selon la formule dentaire.
  • Yeux : Couleur la plus sombre possible; pas trop enfoncés dans les orbites, ni saillants, d’une expression vive et éveillée ; les paupières, qui épousent bien la forme du globe oculaire, ont des bords bien pigmentés.
  • Oreilles : De grandeur moyenne, leur attache est haute et large ; non papillotées.

    Cou

    De longueur moyenne, puissamment musclé ; profil supérieur légèrement galbé, profil inférieur sec.

    Corps

  • Ligne du dessus : Droite et légèrement inclinée.
  • Garrot : Marqué.
  • Dos : Fort, bien musclé.
  • Reins : Court, large et musclé.
  • Croupe : Longue et large, en pente douce, bien musclée. Bassin large.
  • Poitrine : Large et bien descendue, bien développée dans sa partie antérieure, le sternum s’étendant aussi loin que possible vers l’arrière. Côtes bien cintrées.
  • Ligne du dessous : Remontant vers l’arrière en arcure élégante et légèrement relevée, sèche.

    Queue

    En prolongation de la ligne du dessus, la queue est portée aussi horizontale que possible ou légèrement dirigée vers le haut ; elle n’est pas dressée ; ni trop épaisse ni mince. Pour la chasse, elle est écourtée d’une manière appropriée. (Dans les pays où la loi interdit la caudotomie, la queue naturelle peut être conservée ; elle devrait pouvoir atteindre le jarret et devrait être portée droite ou légèrement en forme de sabre).

    Membres

    Membres antérieurs

  • Vue d’ensemble : Vus de face, droits et parallèles, vus de profil membres bien placés sous le corps. La distance du sol au coude devrait correspondre à celle du coude au garrot.
  • Epaules : Omoplates bien inclinées en arrière, fortement musclées. Bonne angulation de l’articulation scapulo-humérale.
  • Bras : Aussi long que possible, bonne musculature sèche.
  • Coudes : Bien au corps, ni déviés en dehors ni tournés en dedans. Bonne angulation entre le bras et l’avant-bras.
  • Avant-bras : Sec, d’aplomb, d’une ossature forte.
  • Carpes : Robuste.
  • Métacarpes : Légèrement incliné vers l’avant.
  • Pieds antérieurs : Arrondis, avec des doigts bien serrés et des coussinets suffisamment épais, fermes, résistants et bien pigmentés. En station et en mouvement, les pieds sont parallèles à l’axe longitudinal du corps et ne sont déviés ni à l’intérieur ni à l’extérieur.

    Membres postérieurs

  • Vue d’ensemble : Vus de derrière d’aplomb et parallèles. Bonnes angulations du grasset et du jarret. Ossature robuste.
  • Cuisses : Longue, large et musclée. Angle coxo-fémoral bien angulé.
  • Grassets : Fort, angle fémoro-tibial bien angulé.
  • Jambes : Longue, musclée, nerveuse.
  • Jarrets : Fort.
  • Métatarses : Court, en position verticale.
  • Pieds postérieurs : Arrondis, avec des doigts bien serrés et des coussinet suffisamment épais, fermes, résistants et bien pigmentés. En station et en mouvement, les pieds sont parallèles à l’axe longitudinal du corps et ne sont déviés ni à l’intérieur ni à l’extérieur.

    Allures

    Allures couvrant beaucoup de terrain, avec une bonne impulsion et des enjambées amples. Les membres antérieurs et postérieurs se déplacent droit vers l’avant dans des plans parallèles à l’axe longitudinal du corps. Belle prestance.

    Peau

    Bien tendue, elle épouse le corps sans former de plis.

    Robe

    Poil

    Dur, « fil de fer », couché et dense. Poil de couverture de 2-4 cm de long, sous-poil serré et imperméable. Les contours du corps ne seront pas cachés par un pelage trop long. Le poil doit offrir par sa dureté et sa densité la meilleure protection possible contre les intempéries et les blessures. Le poil de la partie inférieure des membres, de même que celui de la région inférieure de la poitrine et du ventre doit être plus court, mais néanmoins serré ; celui de la tête et des oreilles doit être plus court et en même temps plus serré, mais pas plus doux. Les sourcils accusés et la barbe fournie, sans longueur excessive et la plus dure possible, soulignent l’expression énergique de la face.

    Couleur

  • Marron mélangé de blanc, avec ou sans plages de couleur.
  • Noir mélangé de blanc ( grisonnée) avec ou sans plages de couleur.
  • Marron avec ou sans taches blanches au poitrail.
  • Rouan clair (blanc dominant mélangé de marron ou de noir).

    D’autres couleurs ne sont pas admises.

    Taille

  • Hauteur au garrot : Mâles 61-68 cm, femelles 57-64 cm.

    Défauts

    Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

    Défauts graves

  • Museau étroit, court ou pointu.
  • Denture faible.
  • Paupières très lâches.
  • Dos ensellé ou dos de carpe.
  • Sujet fortement surbâti à l’arrière.
  • Coudes fortement déviés en dehors ou tournés en dedans.
  • Jarrets clos, jarrets de vache ou en tonneau, aussi bien en position debout qu’en mouvement.
  • Sujet qui va continuellement l’amble au pas et au trot ; démarche raide ; allures raccourcies.
  • Pelage éclairci ; sous-poil insuffisant.

    Défauts éliminatoires

  • Faiblesse de caractère ; peur du coup de feu ou du gibier ; agressivité, nervosité, sujet qui mord par peur.
  • Prognathisme supérieur ou inférieur, arcade incisive déviée ; dents manquantes à part les PM1 ; pointes des canines trop rapprochées.
  • Entropion, ectropion, hétérochromie (yeux de couleur différente).
  • Queue courte de naissance ; queue cassée.
  • Défauts de pigmentation.

    N.B.

    Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.


  • Newsletter Eleveurs-Online

    Recevez notre lettre d'information en cliquant sur le bouton

    Inscription newsletter