Chien Courant Italien Poil Ras - Standard de race FCI 337
© Shutterstock

Chien Courant Italien Poil Ras - Standard de race FCI 337

Standard de race du Chien Courant Italien Poil Ras - Standard FCI N°337

Traduction : Iris Borianne. Langue faisant foi (EN).
Origine : Italie.
Date de publication du standard officiel en vigueur : 13.11.2015.
Utilisation : Chien courant, spécialisé pour la chasse au lièvre et au sanglier.

Classification fci

Groupe 6 Chiens courants et chiens de recherche au sang.
Section 1.2 Chiens courants de taille moyenne.
Avec épreuve de travail.

Bref apercu historique

L’origine du Segugio remonte à l’Antiquité. Ces chiens sont très probablement les descendants des chiens courants primitifs utilisés dans l’Egypte ancienne pour la chasse au gibier. Ils débarquent plus tard sur les côtes de la Méditerranée avec les marchants phéniciens, puis arrivent en Italie. De nombreux dessins réalisés sous plusieurs dynasties de Pharaons représentent des chiens ressemblant fortement au Segugio actuel. A noter tout particulièrement les oreilles tombantes, qui signalent sans doute un stade avancé dans la domestication de l’animal. Il est donc fort probable que cette ancienne race de chien utilisée pour pister le gibier soit arrivée en Italie et y ait donné naissance au Segugio actuel, dont les caractéristiques anatomiques générales sont demeurées pratiquement intactes à travers les siècles. Des chiens de type et de stature semblables au Segugio actuel flanquent les statues de « Diane chasseresse » (Musée de Naples) et de « Diane tirant à l’arc » (Musée du Vatican). Le château de Borso d’Este (1600) abrite quant à lui une toile mettant en scène un exemplaire idéal du Segugio actuel.

Aspect general

Chien de proportions moyennes dont le corps s’inscrit dans un carré.

De constitution robuste, bien équilibré, avec une ossature bien développée, des lignes sèches et de beaux muscles sans la moindre trace de graisse. La tête, oblongue, présente une divergence des axes longitudinaux supérieurs du crâne et du chanfrein. Le poil est ras.

Proportions importantes

La longueur du corps est égale à la hauteur au garrot (c’est-à-dire que le corps s’inscrit dans un carré). La hauteur (ou improprement profondeur) de la poitrine représente la moitié de la hauteur au garrot. La longueur du museau représente la moitié de la longueur de la tête. La longueur du cou doit atteindre 4/10 de la hauteur au garrot.

Comportement/ caractere

Le Segugio s’adapte aisément à tout type de terrain. Très résistant, rapide, il accomplit son travail avec enthousiasme seul ou en meute. D’un tempérament constant mais assez réservé. Le regard est doux, la voix sonore et très mélodieuse.

Tete

Region cranienne

Crâne

Vu de dessus, le crâne est pratiquement ovale. De profil, les axes du crâne et du chanfrein sont divergents. Le profil supérieur du crâne est légèrement convexe. La largeur bizygomatique est inférieure à la moitié de la longueur de la tête. Les arcades sourcilières sont à peine développées et le sillon frontal peu marqué. La crête occipitale est courte, nette et saillante, sans que cela soit exagéré.

Stop (dépression fronto-nasale)

Peu accusé.

Region faciale

Truffe

Assez grande, avec des narines bien ouvertes et mobiles aux ouvertures légèrement latérales. Elle est toujours noire.

Museau

La longueur du museau représente environ la moitié de la longueur de la tête. Sa hauteur est légèrement supérieure à sa longueur. La largeur du museau, mesurée à mi-longueur, doit mesurer un peu moins d’1/5 de la longueur de la tête. Le profil supérieur du museau est légèrement convexe (nez busqué), tandis que ses côtés sont convergents vers l’avant. La mandibule est dotée de branches quasi rectilignes sur toute leur longueur. Le profil inférieur du museau est défini par la lèvre supérieure.

Lèvres

Fines et minces. Peu développées en hauteur lorsqu’on les observe de face ou de profil. Vues de profil, les lèvres supérieures sont légèrement incurvées au niveau de leur bord inférieur. Le pourtour des lèvres est toujours pigmenté de noir.

Mâchoires/dents

Les mâchoires ont la forme d’un cône tronqué et sont pourvues d’incisives implantées à l’équerre. La denture est complète, les dents sont blanches, alignées de façon régulière et normalement développées. L’articulé est en ciseaux, bien que l’on admette un articulé en pince.

Joues

Plates et sèches.

Yeux

En amande, grands, brillants, d’une couleur ocre foncé, les yeux sont en position semi-latérale. Le regard est doux, le pourtour de l’œil toujours pigmenté de noir.

Oreilles

Attachées au niveau des arcades zygomatiques ou juste en-dessous, les oreilles doivent être tombantes et tordues de façon à projeter l’oreille vers l’avant sans lui permettre de se replier sur elle-même ni de se tirebouchonner. Les oreilles sont rectangulaires, plates sur toute leur longueur et très larges. Leurs extrémités, terminant en pointe aigüe, ne sont jamais très arrondies et sont très légèrement tournées vers l’intérieur. La longueur de l’oreille doit atteindre environ 70% de la longueur de la tête. Sa largeur maximale représente un peu plus de la moitié de sa longueur.

Cou

Le profil supérieur du cou est légèrement arqué, donc légèrement convexe. Sa longueur est égale ou presque égale à la longueur de la tête.

En forme de cône tronqué, le cou semble très sec et léger et doit donner l’impression d’une musculature peu développée (muscles longs). La peau est fine, bien appliquée aux tissus sous-jacents et dépourvue de plis ou de fanons. Le poil est ras.

Corps

Ligne du dessus

Dessine une belle ligne droite descendant du garrot jusqu’à la croupe, avec une région lombaire à peine convexe.

Garrot

A peine sorti de la ligne du dessus et étroit en raison de pointes d’omoplates rapprochées, il s’insère harmonieusement à la base du cou.

Dos

Profil rectiligne ; muscles peu apparents ; longueur trois fois supérieure à celle du rein.

Rein

Sa longueur représente un peu moins d’1/5 de la hauteur au garrot. Sa largeur est presque égale à sa longueur. Les muscles de la région lombaire sont bien développés en longueur et en largeur.

Croupe

Le profil supérieur de la croupe est légèrement convexe et forme un angle oblique d’environ 10° sous l’horizontale. La longueur de la croupe représente environ le tiers de la hauteur au garrot, tandis que sa largeur mesure la moitié de sa longueur. Musculature bien développée.

Poitrine

La hauteur (ou improprement profondeur) de la poitrine représente environ la moitié de la hauteur au garrot. La poitrine, bien arrondie sans être en forme de tonneau, doit être descendue jusqu’aux coudes. Les côtes, pas trop cintrées, sont donc peu convexes. La circonférence de la poitrine dépassant d’un quart la hauteur au garrot, le poitrail est modérément large.

Ligne du dessous et ventre

Le profil typique est rectiligne sur toute sa longueur, c’est-à-dire du sternum jusqu’au ventre, lequel est très sec et pas trop levretté.

Queue

Attachée haut dans le prolongement de la croupe, la queue est fine à la racine et d’une épaisseur uniforme sur toute sa longueur sauf au niveau de la pointe, où elle est très fine. Le bout de la queue atteint presque la pointe du jarret.

Elle est recouverte de poil ras sur toute sa longueur. Au repos, elle est tombante ; quand le chien est en action, elle se relève au-dessus de la ligne du dos.

Membres

Membres anterieurs

Vue d’ensemble

De profil, on doit pouvoir imaginer deux lignes verticales. L’une, descendue de l’articulation scapulo-humérale jusqu’au sol, effleure à peine le bout des doigts. L’autre, descendue de l’articulation huméro-radiale, divise l’avant-bras et l’articulation du carpe en deux parties pratiquement égales et se termine à milongueur du métacarpe. Vu de face, le membre antérieur se situe sur une ligne verticale abaissée depuis la pointe de l’épaule et qui divise l’avant-bras, l’articulation du carpe, le métacarpe et le pied en deux parties à peu près égales. La hauteur mesurée depuis le coude jusqu’au sol représente la moitié de la hauteur au garrot.

Epaule

La longueur de l’omoplate représente le tiers de la hauteur au garrot ; l’obliquité sous l’horizontale est de 45° à 55° ; les muscles sont longs, secs, apparents et bien séparés les uns des autres ; l’angle scapulo-huméral présente une ouverture d’environ 110°.

Bras

Sa longueur représente environ la moitié de la hauteur mesurée du coude jusqu’au sol. Le bras est à peu près parallèle au plan médian du corps et doté de muscles longs et secs.

Coude

Situé au niveau de la ligne sternale ou juste en-dessous, le coude est parallèle au plan médian du corps. La pointe du coude doit se situer sur une ligne verticale descendue de la pointe de l’omoplate. L’angle huméro-radial présente une ouverture de 135° à 145°.

Avant-bras

Sa longueur représente environ le tiers de la hauteur au garrot. L’avant-bras est perpendiculaire au sol et présente une gouttière cubito-carpienne bien visible, donnant l’impression d’un membre sec et maigre, à l’ossature fine.

Carpe (poignet)

Sec et situé dans le prolongement vertical de l’avant-bras.

Métacarpe

Sa longueur représente au moins 1/6 de la longueur du membre antérieur mesurée du coude jusqu’au sol. Plus large que le carpe mais plat et sec. Vu de profil, le métacarpe est légèrement oblique vers l’avant.

Pieds antérieurs

Ovales (pieds de lièvre), avec des doigts bien serrés et arqués. Les coussinets digitaux sont peu charnus, secs, durs, coriaces (aspect du cuir) et noirs. Les ongles sont résistants, recourbés et toujours noirs eux aussi. La présence de quelques ongles blancs (pas roses) ne constitue pas un défaut.

Membres posterieurs

Vue d’ensemble

Vus de profil, les membres postérieurs suivent une ligne verticale imaginaire descendue de la pointe de la fesse jusqu’au sol en effleurant ou en effleurant presque le bout des doigts. Vus de derrière, ils suivent une ligne verticale abaissée depuis la pointe de la fesse jusqu’au sol et qui divise en deux parties égales la pointe du jarret, le métatarse et le pied. La longueur des postérieurs représente environ 93% de la hauteur au garrot.

Cuisse

Longue et large. Sa longueur atteint au moins un tiers de la hauteur au garrot. Les muscles sont saillants mais bien séparés les uns des autres. Le bord postérieur de la cuisse est un peu convexe. L’angle coxo-fémoral présente une ouverture de 90° à 95°.

Grasset (genou)

Le grasset doit se situer sur l’axe vertical du membre et n’est par conséquent ni tourné vers l’intérieur, ni tourné vers l’extérieur. L’angle fémoro-tibial présente une ouverture d’environ 115°.

Jambe

Légèrement moins longue que la cuisse, avec une obliquité sous l’horizontale d’environ 40°. La jambe est dotée de muscles secs, fermes et bien distincts même dans sa partie supérieure. Le creux du jarret est bien marqué et apparent, la veine saphène latérale visible, l’ossature plutôt légère mais très robuste.

Jarret

Sa largeur représente à peu près 1/10 de la hauteur au garrot. Au vu de la distance mesurée depuis la pointe du jarret jusqu’au sol, le jarret est inséré bas. L’aspect sec de la jambe se trouve renforcé par des os solides dont on distingue nettement les contours. L’angle fémoro-tibial est d’environ 135°.

Métatarse

Sa longueur est inférieure à la moitié de la longueur du membre antérieur mesurée du coude jusqu’au sol. Moins large que le jarret, le métatarse se situe sur un axe vertical, c’est-à-dire qu’il est perpendiculaire au sol. Exempt d’ergots.

Pieds postérieurs

Ovales (pieds de lièvres), quoique moins que les antérieurs, avec des doigts bien serrés et arqués, recouverts de poil dense. Les coussinets digitaux sont peu charnus, secs, durs, ont l'aspect du cuir et sont toujours noirs. Les ongles sont résistants, recourbés et toujours noirs. La présence de quelques ongles blancs (pas roses) ne constitue pas un défaut.

Allures

A la chasse, le chien galope.

Peau

Fine, mince et bien appliquée sur tout le corps. Les troisièmes paupières, les ongles et les coussinets sont rigoureusement noirs. Une pigmentation noire du palais n’est certes pas obligatoire mais constitue une qualité fort appréciable.

Robe

Qualité du poil

Ras sur tout le corps, le poil est dense, couché et uniformément lisse. Il a la consistance raide du crin de cheval. La présence éventuelle de poils épars plus grossiers sur le tronc, le museau et les membres ne constitue pas un défaut.

Couleur du poil

Les couleurs de robes autorisées sont toutes les robes fauve unicolore allant du fauve rouge intense au fauve délavé, ainsi que les robes noir et feu. Comme pour tous les sujets noir et feu (= noir marqué de fauve), les marques feu doivent se situer au niveau du museau, des sourcils, de la poitrine, des membres (du carpe au pied et du tarse au pied) et du périnée. Chez certains sujets fauves, on peut observer du blanc sur le museau et le crâne (qu’ils soient dotés ou non d’un masque symétrique), une étoile blanche au niveau du poitrail, du blanc sur l’encolure, les métacarpes, les jarrets, les pieds et la pointe de la queue. Le blanc n’étant toutefois pas recherché, il est préférable que sa présence soit limitée autant que possible.

Les sujets noir et feu ont parfois une étoile blanche sur le poitrail ; dans ce cas, le Segugio est dit tricolore.

Taille et poids

Hauteur au garrot

Mâles : de 52 à 58 cm.
Femelles : de 48 à 56 cm.

Avec une tolérance de 2 cm en plus ou en moins, mais uniquement pour les sujets excellents.

Poids

De 18 à 28 kg.

Defauts

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien et sur sa capacité à accomplir son travail traditionnel.

  • Sujet qui va l’amble continuellement.

Defauts entrainant l’exclusion

  • Chien agressif ou peureux. Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique ou comportemental.
  • Convergence des axes crânio-faciaux.
  • Dépigmentation de la majeure partie ou de la totalité de la truffe.
  • Chanfrein concave.
  • Prognathisme supérieur.
  • Œil vairon ; dépigmentation totale ou de la majeure partie des paupières.
  • Anourie ou brachyourie tant congénitale qu'artificielle.
  • Couleur ardoise ou plomb ; robe bringée ; café, brun noisette, foie ou robes à dominante blanche.
  • Taille supérieure aux seuils de tolérance prévus par le standard.

N.b.

  • Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.
  • Seuls les chiens sains et capables d’accomplir les fonctions pour lesquelles ils ont été sélectionnés, et dont la morphologie est typique de la race, peuvent être utilisés pour la reproduction.