Chien D'eau Romagnol - Standard de race FCI 298
© Shutterstock

Chien D'eau Romagnol - Standard de race FCI 298

Standard de race du Chien D'eau Romagnol - Standard FCI N°298

Traduction : iris borianne. revu par le siège social de la fci / langue faisant foi (en).
Origine : Italie.
Date de publication du standard officiel en vigueur : 30.09.2019.
Utilisation : Chien truffier.

Classification fci

Groupe 8 Chiens rapporteurs de gibier - chiens leveurs de gibier - chiens d’eau.
Section 3 Chiens d’eau.
Epreuve de travail facultative.

Bref apercu historique

Ancienne race de chien d’eau rapporteur des basses terres de Comacchio et des marais de Ravenne. Au fil des siècles, ces vastes zones marécageuses furent drainées avant d’être converties en terres arables. C’est ainsi que le Lagotto, jusqu’alors chien d’eau, devint un excellent truffier utilisé dans les plaines et collines de Romagne.

Aspect general

Chien de petit à moyen format, bien proportionné, bien charpenté, d’apparence robuste et recouvert d’un poil dense et bouclé, de texture laineuse.

Proportions importantes

Le Lagotto est pratiquement aussi haut que long (son corps s’inscrit presque dans un carré). La longueur de la tête représente 4/10 de la hauteur au garrot. Le crâne doit être légèrement plus long que le museau. La profondeur de la poitrine représente moins de la moitié (environ 44%) de la hauteur au garrot.

Comportement/ caractere

Ses prédispositions naturelles à la quête ainsi que son excellent flair font du Lagotto un truffier d’une efficacité redoutable.

La sélection génétique ayant fini par atténuer ses instincts primitifs de chasseur, le Lagotto ne se laisse pas déconcentrer dans son travail par l’odeur du gibier.

Obéissant, peu exigeant et consciencieux, le Lagotto est aussi affectueux, profondément attaché à son maître et facile à éduquer. C’est aussi un excellent compagnon et un chien de garde épatant.

Tete

Vue d’en-haut, la tête est de forme trapézoïdale et modérément large. Les axes longitudinaux supérieurs du crâne et du chanfrein sont légèrement divergents.

Region cranienne

Crâne

Large au niveau des arcades zygomatiques. Sa largeur est égale à sa longueur. Vu de profil, la longueur du crâne, mesurée depuis l’occiput jusqu’au stop, doit être supérieure à celle du museau. Le crâne est légèrement convexe et tend à s’aplatir au niveau de sa partie postérieure. Les régions frontales sont bien développées, les arcades sourcilières marquées, le sillon médio-frontal prononcé, la crête occipitale courte et peu développée, les fosses supraorbitales peu marquées.

Stop (dépression naso-frontale)

Pas trop prononcé, mais visible.

Region faciale

Truffe

Grande avec des narines bien ouvertes et mobiles. La rainure médiane est fortement marquée. Vue de profil, la truffe se situe dans la continuité du museau et dépasse très légèrement la ligne verticale antérieure des lèvres. Elle est marron clair à marron foncé selon la couleur de la robe.

Museau

Assez large, un peu plus court que le crâne. Sa hauteur est à peine inférieure à sa longueur. Le museau est légèrement cunéiforme, d’où un profil quelque peu tronqué. Le profil du chanfrein est rectiligne.

Lèvres

Pas trop épaisses et assez bien adaptées, de sorte que c’est la mandibule qui détermine le profil inférieur de la gueule. Les lèvres sont recouvertes d’une moustache aux poils longs et quelque peu hérissés.

Vues de face, elles dessinent un large demi-cercle. Le bord des lèvres est pigmenté d’une teinte allant du marron clair au marron foncé.

Mâchoires/dents

Les mâchoires sont fortes et dotées de branches quasi rectilignes ainsi que d’un corps de mandibule relativement large. l’articulé est en ciseaux ou en tenailles. les dents sont blanches et bien développées ; la denture est complète. on admet un articulé en pince.

Joues

Plates.

Yeux

Grands sans que cela ne soit jamais excessif, de forme arrondie, bien nichés au creux des orbites et assez écartés l’un de l’autre. Selon la couleur de la robe, l’iris peut être d’une teinte ocre à marron foncé en passant par des nuances noisette. Les paupières épousent parfaitement les globes oculaires et la pigmentation du pourtour de l’œil va du marron clair au marron foncé. Les cils sont bien développés. Le regard est attentif, l’expression vive et alerte.

Oreilles

De taille moyenne et bien proportionnées à la tête, elles sont triangulaires mais arrondies au niveau de leur extrémité. Larges à leur base, elles sont attachées juste au-dessus des arcades zygomatiques. Au repos, elles sont tombantes et se redressent légèrement lorsque le chien est aux aguets. Lorsqu’on les étire en direction de la truffe, elles doivent atteindre un quart de la longueur du museau. La face interne du pavillon est également recouverte de poils.

Cou

Fort, musclé, sec, avec une coupe transversale ovale. Il est bien détaché de la nuque, légèrement arqué et rigoureusement dépourvu de fanon. Chez les mâles, le cou peut avoir un périmètre jusqu’à deux fois supérieur à sa longueur, elle-même légèrement inférieure à la longueur totale de la tête.

Corps

Compact et puissant, avec une longueur équivalente à la hauteur au garrot.

Ligne du dessus

Rectiligne du garrot jusqu’à la croupe.

Garrot

Dépasse de la ligne de la croupe, avec des pointes d’omoplates pas trop rapprochées mais bien sorties et bien relâchées en arrière.

Dos

Droit et très musclé.

Rein

Courts et très solides, avec un profil légèrement convexe. Aussi larges que longs, voire à peine plus larges.

Croupe

Longue, large, musclée et légèrement oblique.

Poitrine

Bien développée et descendue jusqu’aux coudes. Assez étroite dans sa partie antérieure, elle s’élargit à partir de la sixième côte dans sa partie postérieure.

Ligne du dessous et ventre

La région sternale est longue et rectiligne, le ventre à peine levretté.

Queue

Attachée ni trop haut, ni trop bas. Elle va en s’amenuisant vers son extrémité. Portée tombante, elle ne doit pas tout à fait atteindre les jarrets.

La queue est recouverte d’un poil laineux et assez raide. Portée « en cimeterre » au repos, elle se redresse franchement quand le chien est aux aguets. Lorsque le chien est en action ou excité, il arrive que la queue soit relevée au-dessus du dos, mais jamais en trompette.

Membres

Membres anterieurs

Vue d’ensemble

Réguliers et d’aplomb vus de face comme de profil.

Epaule

Les omoplates sont longues, bien relâchées (avec un angle de 52° à 55°), musclées, puissantes et bien rattachées à la poitrine tout en étant très libres dans leurs mouvements.

Bras

Musclé et doté d’une ossature fine. Aussi long que l’omoplate, le bras forme un angle oblique de 58° à 60° sous l’horizontale.

Coude

Bien rattaché à la paroi thoracique, sans y être trop accolé. Les coudes sont recouverts d’une peau fine et, à l’instar des bras, ils sont parallèles au plan médian du corps. La pointe du coude se situe sur une ligne verticale abaissée depuis la pointe postérieure de la scapula jusqu’au sol.

Avant-bras

Parfaitement vertical, long, avec une ossature robuste et compacte présentant une coupe transversale ovale.

Carpe (poignet)

Vu de face, le carpe se situe dans le prolongement vertical de l’avant-bras. Il est fin, robuste et mobile, avec un os pisiforme bien saillant.

Métacarpe

Quelque peu moins épais que l’avant-bras et doté d’une ossature plus raffinée, le métacarpe est fin et résistant. Vu de profil, il forme un angle de 75° à 80° par rapport au sol.

Pieds antérieurs

Légèrement arrondis, compacts, avec des doigts arqués et serrés. Les ongles sont résistants et courbés, les coussinets bien pigmentés et les membranes interdigitales très développées.

Membres posterieurs

Vue d’ensemble

Puissants, d’aplomb vus de derrière, bien proportionnés au format de la race et parallèles entre eux.

Cuisse

Longue et dotée de muscles bien détachés et visibles. L’axe du fémur forme un angle oblique marqué de 80° par rapport à l’horizontale.

La cuisse est parallèle au plan médian du tronc.

Grasset (genou)

Le grasset forme un angle de 130° à 135°.

Jambe

Légèrement plus longue que la cuisse, avec une ossature et une musculature robuste et une gouttière jambière prononcée.

La jambe présente une obliquité de 50° à 55° sous l’horizontale et une direction parallèle au plan médian du tronc.

Jarret

Large, épais, sec, avec des os bien définis et une bonne angulation.

Métatarse

Fin, cylindrique et perpendiculaire au sol. exempt d’ergots.

Pieds postérieurs

Légèrement plus ovales que les antérieurs, avec des doigts un peu moins arqués.

Allures

Pas régulier, trot énergique et rapide, galop sur des durées courtes.

Peau

La peau est fine, bien appliquée sur tout le corps et dépourvue de rides. La peau, l'épiderme ainsi que les coussinets sont pigmentés d’une couleur allant du marron très clair au marron foncé voire très foncé.

Robe

Qualité du poil

De texture laineuse, le poil ne s’enroule jamais sur luimême pour former de fines cordelettes.

Un peu ébouriffé en surface, il se compose de petites boucles bien serrées qui laissent entrevoir le sous-poil. Les boucles doivent être réparties de façon uniforme sur tout le corps sauf au niveau de la tête où elles sont moins serrées et forment une barbe, une moustache et des sourcils touffus.

Même les joues sont recouvertes d’un poil épais. Le poil, qui ne doit jamais être ras au niveau des oreilles, y forme des boucles plus lâches, mais toujours très ondulées.

Le poil de couverture et à plus forte raison le sous-poil sont imperméables. Lorsqu’il n’est pas tondu, le poil a tendance à se feutrer (car il continue à pousser).

C’est pourquoi une tonte complète s’avère nécessaire au moins une fois par an. Le poil de couverture et le sous-poil feutrés doivent être retirés périodiquement.

Chez les sujets tondus, le poil ne doit pas dépasser 4 cm de long et la tonte doit suivre la silhouette du chien. On admet un poil plus long uniquement au niveau de la tête, pourvu qu’il ne cache les yeux du chien. Au niveau des organes génitaux et de l’anus, le poil doit être tondu à ras. Les tontes et toilettes utilisées pour les caniches et bichons frisés sont à proscrire, de même que les tontes trop courtes au point d’empêcher la formation des boucles ou d’apprécier la qualité du poil. Tout sujet à la toilette excessive sera disqualifié.

La tonte correcte est une tonte sans autre prétention que de mettre en valeur le look naturel et rustique typique de la race.

Couleur du poil

Blanc cassé unicolore, blanc marqué de marron ou d’orange, rouan-orange, rouan-marron, différentes nuances de marron avec ou sans blanc, orange avec ou sans blanc. Certains sujets présentent un masque marron à marron foncé. Les marques feu (dans différentes nuances) sont admises.

Taille et poids

Hauteur au garrot

Mâles : de 43 à 48 cm (hauteur idéale : 46 cm).
Femelles : de 41 à 46 cm (hauteur idéale : 43 cm).

Avec une tolérance de 1 cm en plus ou en moins.

Poids

Mâles : de 13 à 16 kg.
Femelles : de 11 à 14 kg.

Defauts

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien et sur sa capacité à accomplir son travail traditionnel.

Defauts entrainant l’exclusion

  • Chien agressif ou peureux.
  • Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique.
  • Sujet atypique.
  • Convergence des axes crânio-faciaux.
  • Dépigmentation totale et/ou partielle.
  • Chanfrein concave.
  • Prognathisme supérieur.
  • Prognathisme inférieur prononcé.
  • Œil vairon.
  • Queue en trompette ; anourie ou brachyourie tant congénitale qu'artificielle.
  • Queue coupée.
  • Poil non bouclé ou tondu trop court.
  • Poil cordé.
  • Tonte sculptée.
  • Robe noire, marques noires ou pigmentation noire.
  • Sujet de format supérieur ou inférieur aux limites prévues par le standard.

N.b.

  • Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.
  • Seuls les chiens sains et capables d’accomplir les fonctions pour lesquelles ils ont été sélectionnés, et dont la morphologie est typique de la race, peuvent être utilisés pour la reproduction.