Contact

  • Votre élevage n'est pas référencé ?
    Cliquez ici
  • Newsletter
    Fermer
    Chercher une race

    Hydrater son chien l'été

    Conseils pratiques à propos de l'abreuvement

    Magazine Pharmanimal N°39 - Juillet/Août 2012
    On se préoccupe souvent beaucoup de faire boire les chats, réputés petits buveurs, par crainte de les voir souffrir de calculs urinaires. En revanche, l’importance de bien hydrater son chien est rarement soulignée. Il est pourtant vital de lui permettre de boire suffisamment.

    Il est toujours intéressant de savoir combien d’eau votre chien boit d’habitude. Cela vous permettra d’estimer plus facilement la quantité d’eau à emporter avec vous lorsque vous vous déplacerez avec lui. Il suffit de mesurer le volume d’eau (avec un verre mesureur) que vous mettez dans sa gamelle pendant la journée et de soustraire ce qui reste éventuellement le soir. Une évaluation sur plusieurs jours vous permettra d’établir une moyenne fiable.

    Combien d’eau un chien doit-il boire ?

    On estime qu’un chien doit boire tous les jours en moyenne 50 à 70 ml d'eau par kg, soit environ 1 litre pour un chien d’une quinzaine de kg. Cette fourchette varie cependant sous l’influence de nombreux facteurs. En été, un chien peut facilement boire jusqu’à 100 ml d’eau / kg / jour.

    Alimentation

    un chien qui mange des croquettes boit plus que s’il mangeait un aliment en boîte.

    État physiologique

    La quantité d’eau bue augmente s’il s’agit d’une chienne qui allaite ou d’un chien âgé, dont les reins ont perdu leur capacité à concentrer l’urine.

    Conditions extérieures

    Le stress (voyage, jeux, excitation…), la chaleur et l’activité physique font augmenter le besoin en eau. On le sait, un chien qui tire la langue en haletant essaie d’éliminer la chaleur excédentaire. Cette « climatisation » naturelle s’accompagne d’une perte en eau importante.

    Le test du « pli de peau » est classiquement utilisé pour vérifier l’état d’hydratation d’un chien. Pincez légèrement sa peau à l’arrière du cou. Si elle est assez élastique pour revenir immédiatement à sa place initiale, tout va bien. Si le pli de peau reste visible quelques secondes, il est urgent de réhydrater votre chien.
    Quels sont les risques d’une déshydratation ?

    Un chien qui se déshydrate se fatigue très vite. Il aura du mal à vous suivre en randonnée et il risque de payer cher les efforts qu’il fera pour vous suivre. La déshydratation fait souffrir les reins et le coeur, surtout s’il s’agit d’un chien très jeune ou au contraire déjà âgé.

    Paradoxalement, la déshydratation peut réduire la sensation de soif. Si vous ne l’abreuvez pas régulièrement, votre chien risque de refuser de boire quand il en aura le plus besoin.

    A l’extrême, votre chien risque de faire un coup de chaleur susceptible de le tuer. Les signes annonciateurs du coup de chaleur sont faciles à détecter : faiblesse, difficultés respiratoires, vomissements, diarrhée, gencives devenant rouge vif, agitation, tremblements…

    A quelle fréquence donner à boire ?

    L’idéal est que le chien ait en permanence accès à une source d’eau fraîche et propre pour qu’il puisse aller boire de lui-même dès qu’il a soif. Mais lorsqu’on voyage ou que l’on se promène avec son chien, la situation se complique. Vous devez alors veiller à ce qu’il boive à intervalles réguliers. N’attendez pas que sa langue touche le sol pour y penser !

    Pendant une randonnée, proposez à boire à votre chien le plus souvent possible et adaptez l’abreuvement à la difficulté du parcours.

    Prévoyez toujours une réserve suffisante dans votre sac à dos ou sur votre vélo, ainsi qu’un récipient adapté pour lui donner à boire. Pour les grands chiens, il existe des sacs à leur faire porter sur le dos, contenant un réservoir souple à l’intérieur !

    A l’arrivée d’un voyage ou au retour d’une randonnée, donnez rapidement à boire à votre chien. Même s’il a très soif, essayez de l’empêcher de boire une trop grande quantité d’eau d’un seul coup. Espacez les distributions de quelques dizaines de minutes. L’eau ne doit pas être glacée, sinon votre chien aura mal au ventre et risque de vomir.
    Comment faire pour encourager un chien à boire ?

    Certains chiens sont aussi délicats que les chats quant à la qualité de l’eau et la propreté du récipient utilisé. D’autres sont tellement excités par les changements d’environnement qu’ils en oublient de boire.

    Faites en sorte d’encourager votre chien à boire : en été, changez l’eau au moins deux fois par jour. Servez l’eau dans une gamelle en verre, en métal ou en faïence plutôt qu’en plastique, qui fixe les odeurs. Si votre chien ne boit pas assez, vérifiez la qualité de l’eau que vous donnez. Elle a peut-être un goût qu’il n’aime pas. Essayez de l’eau minérale, essayez de purifier l’eau dans une carafe filtrante.

    Si vous vous absentez et que vous ne pouvez pas renouveler l’eau facilement, il existe des fontaines à eau qui permettent de laisser en permanence de l’eau fraîche à la disposition du chien.

    Que puis-je faire d’autre que de donner à boire ?

    En voyage, emportez un brumisateur avec vous et humidifiez son pelage régulièrement.

    Vous pouvez aussi le frotter avec une éponge imbibée d’eau froide ou le couvrir avec un linge mouillé.

    Si votre chien nage en mer, pensez quand même à lui donner à boire ensuite : la natation est un effort physique qui risque de le déshydrater. Pas question de le laisser boire de l’eau de mer pour étancher sa soif !

    Si votre chien mange des croquettes, vous pouvez les couvrir d’eau avant de les donner.


    Conclusion

    Un chien transpire très peu et perd donc très peu de minéraux. A priori, l’eau est donc la seule chose dont il a besoin pour se réhydrater. Lorsqu’il se dépense beaucoup, il peut cependant tirer profit de produits réhydratants qui apportent aussi des nutriments essentiels pour combattre la fatigue.


    Mars 2014, 4522 lectures Chiens / Prévention
    Pascale Pibot pour Pharmanimal N°39 - Juillet/Août 2012