Contact

  • Votre élevage n'est pas référencé ?
    Cliquez ici
  • Newsletter
    Fermer
    Chercher une race

    Votre chien rentre de vacances ?

    vermifugez-le !

    Magazine Pharmanimal N°40 - Septembre/Octobre 2012
    Que vous ayez emmené votre chien avec vous en vacances ou qu’il ait séjourné dans une pension canine pendant que vous étiez absent, si votre chien a vécu ailleurs que chez vous cet été, pensez qu’il a probablement rapporté des souvenirs indésirables à la maison. Le vermifuger au retour des vacances est une précaution plus que nécessaire, surtout si des enfants vivent avec lui.

    La truffe au ras du sol, votre chien a exploré de nouvelles pistes à la campagne, il est entré en contact avec des animaux inconnus, domestiques ou sauvages, il s’est délecté de choses plus ou moins recommandables rencontrées au hasard des chemins… Autant d’occasions pour lui d’ingérer des oeufs de parasites rejetés par d’autres animaux… Ce n’est pas très grave mais il est important de l’en débarrasser au plus vite.

    Différents types de vers présents chez le chien

    Si les ascaris sont les vers les plus couramment rencontrés chez le chien, ils sont loin d’être les seuls. Le chien peut aussi facilement être contaminé par d’autres vers ronds (trichures, ankylostomes…) ou des vers plats (ténias). Nul besoin du contact direct avec un autre chien ou un renard pour que ces parasites passent d’un chien à l’autre ; la plupart du temps, le chien se contamine en ingérant des oeufs libérés dans le milieu extérieur, qui contiennent des larves prêtes à se développer chez l’hôte définitif. Si les conditions climatiques sont favorables, les oeufs peuvent survivre plusieurs mois dans l’environnement, ce qui multiplie les chances que le parasite finisse par boucler son cycle dans le tube digestif du chien, ou quelque part ailleurs dans son organisme.

    Séjour en pension : vermifuger avant et après
    Avant d’emmener son chien en pension, il est très important de bien le vermifuger afin qu’il n’introduise pas d’éventuels parasites au sein de la collectivité. Vous l’avez fait, très bien ! Mais tous les propriétaires ne sont peut-être pas aussi vigilants que vous, et votre chien, au cours de son séjour, peut fort bien avoir été infesté par des parasites dont les autres pensionnaires étaient porteurs. Le risque est d’autant plus important si votre chien était sorti dans un enclos fréquenté par d’autres chiens à tour de rôle. Même si votre chien vivait en box isolé, cela n’empêche de toute façon pas la contamination. Une seconde vermifugation en rentrant est donc recommandée.
    Triple intérêt de la vermifugation

    • Vermifuger votre chien pour le débarrasser de ses parasites est évidemment nécessaire pour le garder en bonne santé : laisser des parasites se développer conduit forcément à affaiblir l’état général du chien, à court ou moyen terme. Comme les symptômes d’infestation parasitaire ne sont pas toujours nets chez les chiens, il risque de « bricoler » longtemps avant que vous ne vous rendiez compte de la situation.


    • La vermifugation de votre chien est également un problème qui vous touche de près : un chien parasité qui vit proche de ses propriétaires risque de les contaminer aussi car certains parasites peuvent passer de l’animal à l’homme. La contamination peut avoir lieu très facilement : par exemple, en se léchant, le chien colle des oeufs de parasites sur ses poils et, en le caressant, ces oeufs viennent au contact de vos mains.

    Comme on ne se lave pas toujours les mains après avoir caressé un chien, le risque est alors grand que ces oeufs soient avalés si les doigts viennent au contact de la bouche. Ce sont évidemment les enfants qui sont les plus enclins à être ainsi contaminés. Ces infestations parasitaires peuvent parfois entraîner des troubles de santé graves chez les personnes atteintes. Même les adultes peuvent être concernés : la transmission du chien à l’homme du ténia échinocoque est un véritable sujet de santé publique car les conséquences sur le foie d’une infestation accidentelle peuvent être extrêmement graves.

    • Il faut vermifuger votre chien avant qu’il ne se mette à disséminer des parasites un peu partout, contaminant ainsi votre environnement de manière durable. Il risquerait alors de se réinfester régulièrement, en dépit des vermifugations régulières.

    Après un séjour à l’étranger : attention à la dirofilariose cardio-pulmonaire
    La dirofilariose cardio-pulmonaire est une maladie parasitaire due à la présence dans le sang de vers très fins et très longs (microfilaires). Les parasites adultes se localisent ensuite dans le système cardio-respiratoire des chiens, où ils causent de nombreux troubles circulatoires, pouvant aller jusqu’à déclencher une insuffisance cardiaque grave. Ce parasite est transmis par des moustiques et la maladie sévit surtout dans les régions chaudes et humides. On la retrouve dans le sud de la France, mais surtout dans les DOM TOM. Un animal ayant été infesté pendant l’été ne développera pas de symptômes avant l’hiver suivant mais il ne faut pas attendre pour faire dépister la maladie par le vétérinaire. Au cas où votre chien est réellement contaminé, le traitement doit être entrepris rapidement pour éliminer les vers adultes de l’organisme avant qu’ils ne se multiplient. Après un voyage dans une région à risque, il est conseillé de faire faire un bilan de santé au chien en rentrant, en précisant bien au vétérinaire où l'animal a séjourné pendant l'été. 􀀁
    Choix du vermifuge

    Le choix d’un vermifuge se fait en fonction du type de parasites ciblés. Un examen de selles par le vétérinaire est donc conseillé : cela permet de bien identifier les parasites présents et d’agir plus efficacement. Selon les parasites hébergés par le chien, la durée du traitement et le rythme d’administration peuvent varier. Si une administration unique suffit dans beaucoup de cas, certains parasites réclament une administration répétée plusieurs jours de suite.

    Les vermifuges sont disponibles en pâte, en liquide, en comprimés ou en pipettes à appliquer sur la peau. Demandez conseil à votre pharmacien à propos de ce qui serait le plus pratique d’utilisation dans votre cas particulier.

    Conclusion

    On recommande en général de vermifuger un chien tous les 3 à 4 mois, surtout si des enfants vivent avec le chien : cette fréquence est considérée comme la plus à même de protéger le chien et son entourage. Si le chien vit dans un milieu très protégé, deux administrations par an sont parfois suffisantes. En plus des parasites internes, pensez également à protéger votre chien des puces car celles-ci transmettent parfois des vers intestinaux aux chiens !


    Mars 2014, 2384 lectures Chiens / Prévention
    Pascale Pibot pour Pharmanimal N°40 - Septembre/Octobre 2012