Chercher une race

Mon chat est blessé à l'oeil

Comment le soigner ?

Les chats entre eux sont souvent agressifs et un coup de griffe dans l’oeil est vite arrivé ! Autre possibilité : votre chat a reçu accidentellement un objet ou un produit irritant dans l’oeil. Il ferme les paupières, il a mal et tente de s’isoler. Emmenez-le vite chez votre vétérinaire pour évaluer l’étendue des lésions, calmer sa douleur et mettre en route un traitement adapté.

Sans traitement, un ulcère oculaire peut s'étendre et progresser en profondeur, entraînant la perte de l'oeil. Plus vite la thérapie est mise en place, plus le risque de complications est faible et meilleures sont les chances que le chat récupère une bonne vision.

Attendre raccourcirait ses chances de guérison.

Savoir reconnaître une plaie de la cornée

Lorsqu’un chat subit un traumatisme oculaire, la première partie lésée est la cornée, cette membrane transparente qui constitue la structure la plus antérieure du globe oculaire. Même s’il s’agit « seulement » d’un ulcère superficiel, cela se traduit par une douleur intense : le chat cligne de l’oeil ou le garde fermé. Si vous arrivez à distinguer la cornée, vous verrez qu’elle est devenue opaque, de couleur blanc bleutée.

En cas de plaie profonde, la cornée laisse passer un liquide transparent : cela signifie que la cornée est lésée au point de créer une communication avec l’humeur aqueuse contenue dans la partie antérieure de l’oeil. Sans une intervention chirurgicale, le chat risque de perdre l’usage de son oeil.

Les bons gestes pour traiter un oeil malade

Qu’il y ait eu ou non intervention chirurgicale, une plaie oculaire demande des soins locaux pour permettre à la cornée de retrouver sa transparence, indispensable à une bonne vision. Le traitement diminue l'inflammation et la douleur, évite les complications et accélère la cicatrisation.

Commencez par mettre le chat sur une table et nettoyez le contour de l’oeil et l’oeil lui-même avec une solution spécialement prévue à cet effet. Eliminez les saletés éventuelles avec une compresse sans toucher à l’oeil pour ne pas faire mal au chat.

Pour instiller les gouttes dans l’oeil, placez-vous derrière le chat et inclinez doucement sa tête en arrière avec une main en prenant sa mâchoire par-dessous. De l’autre main, tenez le flacon de collyre entre le pouce et l’index, en inclinant l’embout verseur vers le bas. Vous pouvez poser cette main sur le dessus de la tête du chat pour faciliter l’opération.

Avec l’index ou le pouce de la main qui tient la mâchoire, tirez délicatement la paupière inférieure vers le bas tandis qu’avec les doigts libres de la main tenant le flacon, tirez au contraire la paupière supérieure vers le haut. Versez alors le nombre de gouttes souhaité au centre de l’oeil, à une hauteur de 4 cm environ.

Essayez de maintenir la tête du chat quelques secondes après l’administration pour éviter qu’il ne se secoue et élimine le produit. S’il s’agit d’une pommade ophtalmique, la technique est identique mais il est conseillé de masser délicatement les paupières refermées pour faciliter son étalement sur la cornée. (Une pommade ophtalmique est souvent mieux tolérée qu’un collyre par le chat et nécessite des applications moins fréquentes.) Si votre chat vous laisse toujours faire, essuyez enfin le surplus de collyre ou de pommade administré après l’instillation !

Les trucs pour éviter l’infection

Un oeil malade est toujours plus vulnérable à l’infection qu’un oeil sain car les germes pénètrent facilement à l’intérieur des tissus endommagés. Vous devez donc prendre plusieurs précautions pour ne pas faire courir de danger à votre chat.

• Lavez-vous les mains avant de manipuler les yeux de votre chat.

• Ne mettez jamais l’embout du flacon en contact avec l’oeil ; au cas où cela se produirait, désinfectez l’extrémité de l’applicateur avant de le réutiliser.

• N’appliquez que des produits stériles dans l’oeil : n’oubliez pas que la stérilité des collyres est assurée jusqu’à l’ouverture du flacon mais que la durée d’utilisation est ensuite limitée. Ne réemployez jamais un collyre entamé sans en parler avant à votre pharmacien.

L’utilisation de préparations dosées pour une seule application permet de réduire le risque d’infection. Ce type de présentation a aussi l’intérêt de ne pas nécessiter la présence de conservateurs, des substances pouvant être irritantes ou à l’origine de réactions allergiques chez certains chats.

Pour allonger la durée d’utilisation des collyres, certains conditionnements sont équipés d’un système qui empêche l’entrée d’air dans le flacon après éjection de la solution. Ce type de collyre peut être utilisé jusqu’à douze semaines après ouverture.

Conclusion

La guérison d’une blessure à l’oeil dépend de la rapidité d’intervention du vétérinaire et de la bonne observance du traitement par le propriétaire. De trop nombreux cas d’aggravation des lésions sont liés à l’utilisation malencontreuse de produits inadaptés : collyres périmés, produits non destinés à l’espèce féline ou erreurs dans le choix du type de collyre à employer.

Dans le cas des ulcères de la cornée, les anesthésiques locaux soulagent la douleur mais peuvent par exemple retarder la cicatrisation. De même, les corticoïdes sont en principe contre-indiqués dans ce type de lésion. N’utilisez jamais un produit de votre pharmacie personnelle sans être sûr qu’il soit utilisable chez le chat !


Février 2014, 28734 lectures Chats / Conseils
Pascale Pibot pour Pharmanimal N°35 - Novembre/Décembre 2011