Contact

  • Votre élevage n'est pas référencé ?
    Cliquez ici
  • Newsletter
    Fermer
    Chercher une race

    ACHAT DE MÉDICAMENTS VÉTÉRINAIRES EN LIGNE

    Attention, danger !

    Commander des produits sur internet est devenu une pratique courante pour la majorité d’entre nous : c’est rapide, pratique et souvent moins onéreux que d’acheter en magasin, grâce aux comparateurs de prix disponibles. Le secteur vétérinaire n’échappe pas à cette tendance et nombreux sont les sites qui proposent des accessoires, des aliments, des produits d’hygiène et même des médicaments. Pour cette dernière catégorie de produits, une extrême prudence s’impose.

    En France, un certain flou existe en médecine humaine et vétérinaire à propos de la réglementation de la vente à distance de médicaments : ce n’est pas expressément interdit par le code de la santé publique mais aucune disposition ne précise dans quelles conditions cette vente doit avoir lieu ! Seuls les médicaments vendus sur ordonnance sont pour l’instant clairement exclus de ce circuit commercial. La vente de médicaments en ligne pose de nombreuses questions : des contrôles sont-ils pratiqués, est-ce sans danger pour les animaux ? Quelle est l’importance des fraudes ? Quelle attitude doiton finalement adopter ? Tâchons de préciser un peu les choses…

    Qui peut vendre des médicaments vétérinaires ?

    En France, la vente de médicaments vendus sur ordonnance est très encadrée et leur vente en ligne est théoriquement interdite. De la même façon qu’un médecin rédige une ordonnance pour son patient, certains médicaments vétérinaires (jugés dangereux à utiliser sans contrôle) ne peuvent être prescrits que par un vétérinaire à ses clients à poils, à plumes ou à écailles. A la différence des médecins, les vétérinaires peuvent vendre eux-mêmes les médicaments, mais seulement pour les animaux dont ils assurent la surveillance sanitaire et les soins réguliers.

    Un médicament n'est jamais inoffensif : le conseil d'un professionnel est indispensable.

    Les pharmaciens peuvent également délivrer des produits vétérinaires aux propriétaires d’animaux. Les antiparasitaires (contre les insectes, les acariens, les vers…), les médicaments pour soulager la douleur, les contraceptifs et les préparations homéopathiques sont les médicaments vétérinaires les plus demandés en pharmacie. Votre pharmacien vous demandera de voir une ordonnance vétérinaire s’il s’agit de médicaments soumis à prescription.

    Des choix erronés aux conséquences dramatiques

    Le contact direct entre le propriétaire de l’animal et la personne qui délivre un médicament est un gage de sécurité. A travers quelques questions simples, votre pharmacien peut évaluer l’importance du problème de votre animal et, le cas échéant, vous inciter à consulter un vétérinaire.
    Les médicaments ne sont pas des produits ordinaires : même si certains sont en vente libre, cela ne veut pas dire qu’il n’y a jamais de risque à les utiliser. Faute de conseil de la part d’un professionnel de la santé, une utilisation à mauvais escient peut mettre en danger la vie d’un animal. Qui lit vraiment toutes les précautions d’emploi figurant sur les notices ?

    Certains médicaments vétérinaires sont utilisables chez le chien alors qu'ils sont dangereux pour le chat.

    En France, on estime que près de 800 chats sont intoxiqués tous les ans par des produits antiparasitaires, notamment à base de perméthrine, une molécule très mal tolérée par le chat alors qu’elle est couramment utilisée chez le chien. Le risque présenté par la vente en ligne est ici semblable à celui qui existe lorsqu’on achète un produit vétérinaire dans le rayon parapharmacie d’un grand magasin, mais il est amplifié par le fait qu’on trouve absolument tout sur internet !

    Une réglementation souvent contournée

    Les sites internet qui vendent des produits vétérinaires doivent en principe se limiter à distribuer des produits vendus sans ordonnance mais de nombreux abus sont constatés. Les sites dont le siège social est basé à l’étranger profitent parfois de leur position pour contourner la législation française : les réglementations nationales sur la distribution du médicament vétérinaire sont en effet parfois très différentes selon les pays.

    Il faut considérer l'animal dans son ensemble et un examen vétérinaire complet est prudent avant de commencer un traitement.

    Certains sites proposent de livrer des médicaments soumis à prescription en échange de l’envoi d’une ordonnance signée par un vétérinaire, certains modèles d’ordonnance étant d’ailleurs proposés en ligne, que le client n’a plus qu’à faire signer à son praticien ! On imagine facilement les abus que cette pratique peut engendrer…
    D’autres sites proposent aux propriétaires de remplir un formulaire et de décrire le problème de leur animal en attendant qu’un « vétérinaire » fasse une prescription de médicaments que le propriétaire peut ensuite acheter en ligne. Persuadé d’être bien conseillé, le propriétaire est alors rassuré et n’hésite pas à commander. Accepteriez-vous de vous faire soigner à distance par un médecin qui ne connaîtrait de vous que quelques mots inscrits sur un formulaire ? Le risque d’erreur médicale est le même pour les animaux.

    Enfin, profitant du fait que des médicaments sont en vente libre dans certains pays alors qu’ils sont vendus sur ordonnance ailleurs, il existe des sites qui n’exigent aucune garantie particulière pour vendre des produits potentiellement dangereux.

    Des risques non négligeables de contrefaçons

    Comme la pharmacie humaine, la pharmacie vétérinaire n’échappe pas au phénomène des faux médicaments. Dans le meilleur des cas, ceux-ci seront simplement périmés et/ou inefficaces mais il arrive qu’ils contiennent des substances dangereuses pour la santé des animaux.

    Lorsqu’un animal est intoxiqué suite à l’absorption d’un faux médicament, il est souvent difficile pour le vétérinaire de le soigner puisqu’il ignore la composition du produit contrefait. Quand on ne connaît pas le poison, on ne peut pas administrer d’antidote… Faire analyser un produit coûte très cher et les résultats arrivent souvent trop tard pour orienter le traitement.

    Restez prudents
    En cas de problème lié à une mauvaise utilisation d’un médicament vétérinaire, n’espérez pas pouvoir vous retourner contre la société qui vous l’a vendu. Les sites de vente en ligne précisent bien que « le choix et l’achat des produits sont de la responsabilité du client et n’engagent pas leur responsabilité ».

    Face à l’absence totale de garanties dans le domaine de la vente de médicaments sur internet, il est indispensable de faire preuve de prudence et de bon sens.
    • Ne donnez pas de médicaments à vos animaux sans avoir obtenu d’abord l’avis d’un professionnel. Ce qui nous paraît anodin peut être dangereux pour un animal : on peut tuer un chat avec de l’aspirine ou du paracétamol !
    • Méfiez-vous des promotions trop alléchantes : si le prix d’un médicament vétérinaire paraît ridiculement bas par rapport au prix que vous payez habituellement, c’est peut-être qu’il s’agit d’un médicament trafiqué ou en tout cas d’un produit qui ne présente pas les garanties normales de sécurité qu’on est en droit d’attendre pour ce type de produit.

    N’hésitez pas à poser des questions à votre pharmacien

    Mai 2012, 14497 lectures Chiens / Chats / Société
    Pascale Pibot pour Pharmanimal N°34 - Septembre/Octobre 2011